Algérie

Projets de centres universitaires à Tipaza : Harraoubia et Hamimid inspectent les sites

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et celui de l’Habitat se sont rendus le jeudi dans la wilaya de Tipaza pour inspecter les sites sur lesquels seront érigés les centres et résidences universitaires.

A partir de 2009, la wilaya sera pourvue de deux pôles universitaires, à Tipaza et à Koléa, en attendant l’inscription de celui de Cherchell, selon les affirmations de Rachid Harraoubia. Pour la réalisation de ces deux pôles universitaires, une enveloppe financière d’un montant de 5251 millions de dinars a été allouée à la wilaya de Tipaza. Les autorités de la wilaya avaient mobilisé une superficie de 27 ha à Oued Merzoug, sur les hauteurs est de la ville, pour construire des instituts de droit, des sciences politiques, des sciences économiques et commerciales et d’archéologie, un auditorium et un bloc administratif. La capacité d’hébergement atteindra au moins 2000 lits, tandis que le nombre de places pédagogiques universitaires à Tipaza est estimé à 6000 places. Ces nouveaux équipements s’ajoutent à celui du projet de réalisation de l’Ecole supérieure du tourisme qui a du mal à démarrer. Le coût global des travaux d’aménagement est estimé à 138 352 500 DA. Au niveau de la partie est de Koléa, à Haï Benyamina, le choix a été porté sur une superficie de 12 ha, pour la construction des écoles à caractère national, l’Ecole supérieure du commerce, l’Institut national du commerce, l’Institut national de la planification et des statistiques et l’Ecole supérieure du management. Selon les chiffres officiels, la capacité pédagogique de ce pôle universitaire de Koléa s’élève à 11 000 places, alors que la capacité d’hébergement est de 5500 lits. Le coût des travaux d’aménagement qui restent à effectuer s’élève à 170 820 000 DA. Au niveau de la partie ouest de Koléa, en plus des écoles nationales opérationnelles (impôts et fiscalité douanière), des projets ont été retenus, notamment l’Ecole supérieure de la magistrature et l’Ecole supérieure de l’administration pénitentiaire. Le délai de réalisation de ces deux pôles universitaires, Tipaza et Koléa, avait été fixé pour 2009. « Tout dépendra de la volonté des autorités locales et de la disponibilité des moyens de réalisation », déclare un proche de M. Harraoubia. Nadir Hamimid a, quant à lui, mis l’accent sur la qualité de la construction des projets, rappelant certains détails à entreprendre dans la manière de construire. La wilaya de Tipaza a réussi à implanter ces équipements d’utilité publique à la suite de la révision des instruments urbanistiques qui avait été opérée depuis peu de temps d’une part, et la mise en place du Comité d’aménagement de l’urbanisme et de la construction (CAUA) depuis la fin 2004, d’autre part, qui ont permis de dégager des superficies et de régulariser la situation juridique de nombreux projets de développement local.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)