Algérie

Projets d?intérêt public à Souk Ahras

Les promoteurs en conclave Deux événements importants ont caractérisé, la semaine dernière, les activités de l?exécutif de la wilaya. Il s?agit d?une visite de travail dans la commune de Mechroha et d?une réunion regroupant les promoteurs locaux, avec comme objectif la mise en ?uvre d?un programme visant la réalisation des projets d?intérêt public dans les délais impartis. Des entrepreneurs conviés à cette rencontre ont soulevé les problèmes auxquels ils sont confrontés, à savoir l?inadaptation du cahier des charges aux réalités du terrain, les anomalies dans l?annonce des appels d?offres qualifiées de préméditées dans quelques communes et les difficultés liées au cautionnement. Répliquant aux interventions, le wali a critiqué le manque d?engagement de la part des entrepreneurs, notamment dans le secteur de l?habitat où 19 500 unités font déjà partie d?un programme d?envergure. « Pour 150 logements à Heddada pas moins de huit entreprises de catégorie 1 se bousculent », a-t-il souligné pour argumenter le point relatif aux qualifications, pour inviter ensuite les promoteurs à relire les textes régissant le code des marchés qui stipule dans plusieurs chapitres que la responsabilité dans la gestion des marchés incombe à l?ordonnateur, lui-même justiciable en cas d?infraction. « Les cas d?infructuosité ne peuvent en aucun cas être admis pour justifier le gré à gré de complaisance », a-t-il-ajouté. Le même responsable a fustigé les bureaux d?études locaux et dénoncé certaines directions « frugales » dans le passé. Il a cité l?exemple d?un bureau d?études qui avait réussi à investir par le biais de la direction de l?hydraulique la somme de 3 milliards dans des projets insignifiants. 20 milliards pour Mechroha Présent lors de cette réunion, le secrétaire général de l?Ordre des architectes, A. Belahcen, nous a déclaré « Tout bureau d?études agréé doit activer conformément à la réglementation. Pour certains projets, le choix de ces mêmes BET n?est pas judicieux ».C?est à la maison de jeunes de la commune de Mechroha que le wali a provoqué, dimanche dernier, une rencontre avec les citoyens en présence des autres membres de l?exécutif et des élus locaux. Le P/APC, Hafsi Amar a d?emblée lu un bilan où il était surtout question de réalisation de deux salles de soins, l?une à Aïn Nafra et l?autre à El Mazraâ, de désenclavement des mechtas Guigba, Aïn Zamel et Aïn Sbaya, d?attribution de 90 logements, d?éradication de l?habitat précaire du lieudit la SAS, de raccordement au gaz et à l?électricité, notamment à Bekaria et au chef-lieu de la commune, de promotion de sites touristiques à Aïn Seynour et d?aménagement urbain. Après intervention des citoyens, le wali a donné des consignes pour remédier au problème d?AEP soulevé par plusieurs agriculteurs et éleveurs de bovins. Il a été décidé, à cet effet, que toute personne pouvant justifier la possession d?au moins 2 ha ou d?une étable de 10 vaches et plus ouvre droit de facto au forage d?un puits. Le désenclavement total de la partie nord de la wilaya, la commune de Mechroha comprise, sera concrétisé avec la réalisation de la route de Ouled Driss, d?après le wali. S?agissant du problème de l?emploi, ce dernier a encouragé l?idée d?un investissement dans le cadre de la microentreprise par le biais de l?ANSEJ et de l?ANGEM. Cette visite a été couronnée par l?injection de 20 milliards dans des projets d?utilité publique.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)