Algérie

6 projets autorisés par le CNI IDE


Le directeur général de l'Agence nationale de développement de l'investissement (ANDI), Abdelkrim Mansouri, a annoncé hier que «le Conseil national de l'investissement (CNI) a approuvé six projets d'investissement impliquant des étrangers pour un montant de 34 milliards de DA durant le 1er semestre 2012».
Ces projets introduits conformément à la règle de 49/51% de la LFC 2009 devrait permettre la création de plus de 1200 emplois. Les pays concernés par ces projets sont l'Espagne et la France avec 2 projets chacune, la Finlande et le Liban avec 1 projet chacun.
Ces projets portent sur la réalisation d'une cimenterie, d'une usine de production de mortier prêt à l'emploi, d'une usine de transformation industrielle de papier, la création d'une entreprise de pose de canalisations à grande distance et d'une entreprise d'études et de réalisation d'ouvrages électriques et gaz et enfin d'une usine de fabrication de machines agricoles.
«Pour réduire sa facture d'importation, l'Algérie doit miser sur le développement de sa production nationale à laquelle les investisseurs étrangers peuvent contribuer en établissant des partenariats qui misent plus sur la production que sur de simples échanges commerciaux», a indiqué M. Mansouri. Par ailleurs, il a fait savoir que 30% des investissements déclarés à l'ANDI sont liés à des partenariats étrangers, totalisant 23 projets en 2011 contre 10 projets en 2010.
Des projets en perspective incluant des opérateurs nationaux et étrangers En outre, M.Mansouri a annoncé que l'ANDI a conclu au 1er semestre 2012 huit conventions d'investissements pour un montant de 330 milliards de DA avec des opérateurs nationaux et étrangers.
Ces conventions d'investissement qui ont reçu l'aval du CNI reposent sur la réalisation d'un projet dans le domaine de la télécommunication soutenu par l'opérateur Mobilis, d'un montant de 142 milliards de DA. Elles concernent également la réalisation de 2 projets dans le domaine des services d'un montant de 107 milliards de DA pour l'aménagement de 42 nouvelles zones industrielles et la réalisation d'un centre de services pluridisciplinaires.
Ce projet d'aménagement et de gestion de ces zones a été signé conjointement début juillet par l'ANDI et l'Agence nationale d'intermédiation et de régulation du foncier industriel (ANIREF). Dans le cadre de ce projet d'un montant de 87,7 milliards de DA, l'ANIREF est appelée à aménager et gérer 42 nouvelles zones industrielles localisées au niveau de 34 wilayas.
M.Mansouri a en outre précisé que le projet portait également sur le secteur touristique corrélatif à la réalisation d'hôtels et de complexes touristiques portés par des investisseurs nationaux pour un montant de 54 milliards de DA. Il est question également d'une convention concernant la réalisation de deux cimenteries en partenariat avec des investisseurs étrangers pour un volume d'investissement de 27 milliards de DA, a-t-indiqué.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)