Algérie

«prochaine» d'une instance nationale des ressources biologiques

«prochaine» d'une instance nationale des ressources biologiques
La ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, Dalila Boudjemaâ, a annoncé, à Alger, la création «prochaine» d'une instance nationale des ressources biologiques chargée de l'octroi des permis d'exploitation de ces ressources de manière «rationnelle et organisée».Dans une déclaration à l'issue de l'adoption du projet de loi relatif aux ressources biologiques (faune et flore), lors d'une séance plénière de l'APN, la ministre a précisé que cette instance aura pour mission l'organisation de l'exploitation «rationnelle» de ces ressources. Elle a également souligné l'importance de l'adoption de ce projet de loi qui sera soumis prochainement au Conseil de la nation pour enrichissement et vote en vue de «combler le vide juridique lié à la protection des ressources biologiques nationales et la lutte contre le piratage biologique». Pour la ministre, le projet de loi vise à «garantir l'exploitation rationnelle des ressources biologiques et mettre en place une banque de données sur les gènes». Concernant les mesures prises pour la préservation de l'environnement, Mme Boudjemaâ a fait savoir que l'Algérie s'est engagée de «manière volontaire et loin de toute pression, à lutter contre le réchauffement climatique». Pour ce faire, le secteur de l'environnement travaille en collaboration avec tous les secteurs concernés à travers la «lutte et l'élimination des décharges anarchiques en les remplaçant par des parcs publics et des espaces verts ainsi que la création de centres d'enfouissement technique répondant aux normes internationales». Dans le domaine agricole, ajoute la ministre, de «larges campagnes de boisement ont été réalisées en plus de l'utilisation de la technique du goutte à goutte dans l'irrigation afin de préserver les ressources en eau et l'utilisation des énergies renouvelables». S'agissant de l'impact de l'exploitation du gaz de schiste sur l'environnement, Mme Boudjemaâ a précisé que les études réalisées dans ce cadre «mettent en évidence l'impératif de préserver l'environnement soulignant que des mesures ont été prises à cet effet».


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)