Algérie

Procès des émeutiers des Planteurs

2 ans de prison ferme requis à leur encontre Le relogement des habitants des Planteurs n’a pas été sans provoquer de graves incidents. En outre, lors des émeutes avec les éléments de l’ordre public, des violences ont été enregistrées à l’encontre des agents de la commune et cadres de la wilaya appelés à superviser l’opération de relogement. Hier, le dénommé BM., accusé de troubles à l’ordre public et de violence contre un agent en exercice de ses fonctions, a comparu devant le tribunal d’Es Seddikia. Les faits remontent au jour du relogement, le mis en cause s’en est pris au dénommé S.H., un représentant de l’APC qui se trouvait aux Planteurs, ce jour-là, dans le cadre de l’exercice de ses fonctions. Très vite, les simples paroles ont vite fait de céder la place aux coups. B.M. a porté un coup de tête à S .H. Arrêté, le prévenu avancera que c’est la tension qui régnait qui l’a conduit à pareils faits. «Je ne savais pas ce que je faisais», avait-il affirmé. Appelé, hier, à la barre, l’inculpé maintiendra ses déclarations. Lors de son réquisitoire, le représentant du ministère public a requis la peine de deux ans de prison ferme contre B.M. de même qu’une amende de 20.000 DA. Sa défense n’aura d’autre alternative que de demander les circonstances atténuantes, tout en revenant sur la situation de ce jour-là et de l’extrême tension qui y prévalait. L’affaire a été mise en délibération.   H.Y.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)