Algérie

Procès de 16 membres d'un groupe armé: Des peines de 3 à 20 ans de prison requises

Le représentant du ministère public a requis hier entre 3 et 20 ans de réclusion criminelle, ainsi que dix et cent millions de centimes d'amende, à l'encontre des 16 membres d'un groupe terroriste qui activait sur le périmètre des wilayas de Bordj Bou Arréridj, Sétif et Batna.

C'est là un premier dossier ouvert par la session criminelle, dont l'instruction fut entamée le 9 avril 2008, où les 16 inculpés dans cette affaire de terrorisme devaient répondre des chefs d'inculpation de «création et organisation d'un groupe terroriste visant la sécurité de l'Etat et l'union nationale» pour les trois principaux accusés, «adhésion à une organisation terroriste et commercialisation d'armes prohibées» pour deux autres, ainsi que «soutien logistique aux groupes terroristes et non-dénonciation de crime» pour le reste du groupe.

Lors de leur audition hier devant le tribunal criminel, les accusés (dont certains ont été déjà condamnés et ont purgé leur peine dans d'autres affaires de terrorisme) ont dans l'ensemble nié toutes les accusations qui pesaient sur eux, affirmant que la reconnaissance des faits devant les éléments de la police judiciaire a été faite sous la contrainte. A l'heure où nous mettons sous presse, le procès se poursuivait encore avec les plaidoiries des avocats de la défense.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)