Algérie

«Près de 5 millions d'Algériens souffrent de diabète»

«Près de 5 millions d'Algériens souffrent de diabète»
«Vu que le diabète est un problème majeur de santé publique, il est impératif de le prendre en charge, et lui consacrer une direction à part au niveau du ministère de la Santé», a insisté, hier, le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), Mustapha Khiati, sur les ondes de la Radio nationale.L'invité de la rédaction de la Chaîne III a indiqué qu'«actuellement, le diabète touche 4,5 millions de personnes en Algérie, soit 15% de sa population». Le responsable a indiqué qu'afin de lutter contre cette maladie, il faut mettre en place un programme intégré de dépistage des personne diabétiques, détaillant qu'il y a deux niveaux de dépistage, le premier concerne les personnes à risques, le deuxième niveau concerne les personnes qui présentent le risque, précisément les adultes qui ont une mauvaise hygiène de vie, les obèses par exemple. Concernant le diabète chez les enfants, le Pr Khiati a indiqué que les chiffres tournent autour de 100 000 cas en Algérie, expliquant qu'«aujourd'hui, on assiste à une surconsommation de sucre, ce qui cause la maladie de diabète type 2 chez les jeunes». Il a, de même, affirmé que le diabète de type 2 (adultes) touche les gens après l'âge entre 20 et 30 ans. «Actuellement, on commence a noter des diabètes de type 2 chez les jeunes de 15 à 16 ans», a-t-il informé. Le responsable a mis l'accent sur l'importance de la sensibilisation, et son rôle principal dans la lutte contre cette maladie. D'après lui, les principaux facteurs sont le vieillissement de la population, vu que ceux qui ont 60 ans dépassent les 10%. Il s'agit également des mutations dans la société, ce facteur jouant un rôle capital. Enfin, l'absence de dépense physique, expliquant que les gens ne marchent pas beaucoup. Ces facteurs vont concourir à la constitution d'un surpoids, et ensuite le diabète. Il a mis en avant l'importance de la prise en charge médicale, en la considérant comme un rôle capital. Parmi les complications que le diabète est susceptible de provoquer, le professeur cite des possibilités de cécité, la survenue de problèmes cardiaques et d'atteintes rénales (14% des dialysés sont des diabétiques) ainsi que les apparitions de scléroses aux pieds, pouvant donner lieu à des amputations, voire conduire à la mort. Les raisons de l'évolution effrénée de cette affection au sein de la population, l'invité les imputent en grande partie aux mauvaises habitudes alimentaires adoptées par nombre de citoyens.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)