Algérie

Premier cours africain de neuroendoscopie


Une technique invasive et avantageuse Technique d?avant-garde dans le traitement des maladies cérébrales, la neuroendoscopie s?installe avec force à Blida, où a eu lieu le démarrage hier du premier cours africain de neuroendoscopie au niveau du service de neurochirurgie du professeur Bouyoucef. Des neurochirurgiens venus du Maghreb, d?Egypte, du Soudan et du Burkina Faso étaient présents aux côtés d?Algériens pour suivre durant trois jours une formation à la pratique de l?endoscopie dédiée à la mémoire du professeur Si Ahmed Bou Salah. Dans son discours d?ouverture, le professeur Bouyoucef a déclaré : « Nous voulons transmettre cette spécialité que nous avons eu la chance de développer à nos amis d?Afrique et du monde arabe. » Il a rappelé que la neurochirurgie a connu une évolution rapide ; autant la prise en charge du malade que l?approche chirurgicale ont été transformées grâce aux développements technologiques, à la maîtrise des techniques de microneurochirurgie et à la chirurgie à invasion minimale. « Des quelques malades opérés annuellement par voie endoscopique au début des années 1990 nous opérons aujourd?hui 2 à 3 malades chaque jour », précisera le professeur Bouyoucef. La technique s?applique de plus en plus pour d?autres indications comme l?hydrocéphalie, les lésions tumorales et kystiques, la chirurgie discale et permet de réduire la durée d?hospitalisation et des coûts de la prise en charge, d?où « une stratégie préférentielle de la neuroendoscopie », dira le professeur Bouyoucef, avant de signaler : « Récemment, nous avons réussi à opérer par voie endoscopique des lésions de la fosse cérébrale postérieure, notamment les médulloblastomes. » Le but assigné à ce premier cours est d?intéresser le maximum de neurochirurgiens à la pratique de l?endoscopie, « surtout qu?elle nécessite une importante courbe d?apprentissage et suscite l?acquisition de nouvelles compétences », conclura le directeur du cours. Les objectifs spécifiques à ce premier cours sont de permettre à la fin aux participants d?identifier les repères anatomiques endoscopiques des ventricules, de la base du crâne, du rachis et être en mesure de naviguer endoscopiquement, de maîtriser les techniques endoscopiques pour les procédures intracrâniennes, endonasales et discales, de reconnaître les complications des procédures endoscopiques et comment les éviter, de sélectionner les malades pour la chirurgie neuroendoscopique et planifier l?approche et, enfin, connaître les différents types d?endoscopes et instruments endoscopiques. A signaler que ce cours est dédié à la mémoire du professeur Si Ahmed Bou Salah, maître de la neurochirurgie.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)