Algérie - Revue de Presse

Pregestimil



Le produit retiré du marché Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a adressé une instruction à toutes les Directions de la santé et de la population (DSP) du territoire national, à la Pharmacie centrale des hôpitaux et par là même aux grossistes et aux officines pour le retrait de certains lots du lait Pregestimil. C?est ce que nous a indiqué hier le docteur Oulmane, de la cellule de communication de ce ministère. « Nous avons reçu une correspondance du laboratoire Mead Johnson Nutritionals le 12 décembre. Le lendemain, nous avons envoyé une instruction à toutes les DSP pour procéder au retrait des lots susceptibles de présenter un danger pour la santé des bébés », a-t-il déclaré à ce propos. Le docteur Oulmane a tenu à souligner que le ministère de la Santé a adressé trois fois l?instruction entre le 12 et le 18 décembre aux services concernés. Pour lui, il n?y a pas lieu de provoquer une psychose du moment que le médicament n?est consommé que par une certaine catégorie de bébés atteints d?une maladie rare. Il n?est pas vendu en grande quantité et certains lots seraient contaminés, a-t-il ajouté. Le Pregestimil est un aliment infantile principalement indiqué lors d?intolérance au lactose ou saccharose, et lors de diarrhées aiguës du prématuré ou du nourrisson de moins de 3 mois ou lors d?allergie aux protéines du lait de vache. « Jusqu?à présent, aucun cas de décès n?a été enregistré suite à la consommation de ce produit », a soutenu notre interlocuteur. D?après lui, un seul cas suspect a été signalé à l?hôpital Parnet de Hussein Dey, à Alger, où un enfant prématuré, qui était sous un régime alimentaire à base de Pregestimil, a attrapé une infection qui pourrait avoir un lien avec le lait mis en cause. Le nourrisson a été pris en charge et son état s?est amélioré, selon le docteur Oulmane. Des analyses sont en cours pour déterminer si c?est le Pregestimil qui est à l?origine de l?infection, a-t-il assuré. Il convient de signaler que les autorités sanitaires en France ont fini par retirer l?ensemble des lots de Pregestimil du marché français. Dans un premier temps, seuls les lots n° S401719 fabriqué en mai 2004, n° S401420 fabriqué en juin 2004 et n° S402077 fabriqué en juillet 2004 avaient été retirés du marché. Cette décision fait suite au décès de deux nourrissons d?une infection rare qui a touché au moins quatre nouveau-nés au cours des cinq dernières semaines. Ils ont été atteints d?infections à Enterobacter sakazakii qui sont des maladies rares survenant principalement chez des nouveau-nés ou prématurés fragilisés, le plus souvent à la suite d?ingestion de lait en poudre contaminé. Communiqué du ministère de la Santé Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a été informé le 12 décembre 2004 à 20h30 par le laboratoire Bristol Myers Squibb du retrait, par précaution, de la distribution en France d?un lait infantile de marque Pregestimil en poudre dès le 12 décembre 2004. Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a pris les dispositions nécessaires à l?échelon national pour le retrait par précaution de ce produit dès le 13 décembre 2004. Ce lait est donc actuellement retiré de la vente en Algérie, aussi bien au niveau des structures de santé publique que des grossisteries et officines. Un dispositif d?alerte a été mis en place en urgence pour permettre la notification rapide au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière de tous les cas de toxi-infection alimentaire ou d?autres pathologies qui pourraient être liés à la consommation de ce lait. A ce jour, un seul cas de toxi-infection alimentaire a été notifié chez un prématuré ayant consommé ce lait. Le nouveau-né, hospitalisé et traité, présente une évolution favorable. Des analyses sont en cours pour identifier la source de contamination. Pregestimil est un lait de régime prescrit pour des rares cas d?allergies aux protéines de lait de vache ainsi que lors d?intolérance au lactose ou saccharose du prématuré ou du nourrisson de moins de 3 mois. Des produits de substitution sont actuellement disponibles sur le marché.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)