Algérie

Pour changement d’itinéraire et surcharge technique

64% des bus sanctionnés Soumis à une très forte pression, le transport public de voyageurs fait encore parler de lui et toujours dans le mauvais sens. En effet, pour non-respect de la réglementation et souvent aussi de leur clientèle, 1000 bus, affectés au transport urbain et suburbain, ont été sanctionnés depuis janvier de l’année en cours. Selon une source de la direction des transports, sur les 1600 bus que compte la wilaya d’Oran, 64% ont commis des infractions graves, allant du changement unilatéral de l’itinéraire et du parcours fixé par les pouvoirs publics, aux arrêts fictifs et chaotiques sur des lieux publics non autorisés et non-respect des arrêts officiels. En agissant de la sorte, ces transporteurs constituent une menace pour la circulation et contribuent au désordre et à l’engorgement de la voie publique. Parmi ces moyens de transport, beaucoup ont été sanctionnés pour excès de vitesse. Il a de même été constaté que la majorité des transporteurs ne respectent pas le nombre de passagers autorisés et surchargent, sur le plan technique, les véhicules. Souvent, il a été relevé qu’au lieu de se contenter du nombre de passagers autorisés, les bus en prennent le double. Pour sanctionner cette grave infraction, la réglementation prévoit le retrait du permis de conduire, la confiscation du véhicule et sa mise en fourrière ainsi que le paiement d’une amende, calculée selon la gravité de l’infraction. La saison estivale étant celle où la plupart des moyens de transport public de voyageurs s’orientent vers les plages, c’est pendant cette période de grandes chaleurs que ces infractions à la loi sont enregistrées. Parmi les bus les plus couramment sanctionnés pour de telles entorses à la réglementation, ceux affectés aux communes éloignées, des zones Est et Ouest de la wilaya figurent en tête de peloton pour non-respect de l’itinéraire et des arrêts. Pour lutter contre ce genre de comportements, à l’évidence dangereux, les points de contrôle et barrages ont été renforcés. Khadra A. et Nemili M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)