Algérie

Plusieurs chantiers à l'arrêt

Déjà que le début de ces réfections avait coïncidé avec la rentrée des classes en septembre, causant par là des désagréments certains aux élèves et à leurs enseignants, la plupart des entreprises titulaires de ces marchés ont arrêté les travaux laissant les cours des écoles à l'état de chantier, avec des gravats, des trous, des travaux non terminés. Dans certaines écoles, les élèves pataugent dans la boue avant de pénétrer en classe, dans d'autres, il faut que les enseignants soient présents en nombre pour bien surveiller les élèves et éviter des accidents, tout cela sans que quiconque s'en soucie. D'après certaines informations que nous avons pu avoir sur les causes de ces défections, ce serait le non-paiement des situations qui a motivé les arrêts des chantiers. Toujours selon notre source, les entrepreneurs n'auraient pas finalisé les dossiers de paiement, ce qui a fait que l'administration attend toujours certains papiers que ces entrepreneurs n'ont pas encore fourni, et par conséquent, le paiement ne peut pas se faire. Pourtant, l'année scolaire est presque terminée, les élèves ont passé toute l'année dans des écoles transformées en chantier et le problème persiste. Il faudrait donc qu'autant l'administration que les entreprises de réalisation profitent des vacances d'été toutes proches, pour terminer ces chantiers et permettre aux élèves d'étudier dans le calme durant l'année prochaine et, s'il y a d'autres chantiers à ouvrir, qu'ils le soient durant l'été et que les entreprises choisies terminent rapidement le travail qui leur est confié.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)