Algérie - ENVIRONNEMENT

Planète (France/Europe) - La ville de Nice déploie des drones pour réguler la prolifération de goélands



Planète (France/Europe) - La ville de Nice déploie des drones pour réguler la prolifération de goélands


Depuis le 4 avril 2024, des drones survolent la ville de Nice (Alpes-Maritimes) dans le cadre d’une campagne de stérilisation des œufs de goélands. La municipalité veut réguler la population de cette espèce protégée qui prolifère dans la cité azuréenne. En période de reproduction, ces animaux engendreraient plusieurs problèmes comme de fortes nuisances sonores.

Face à la prolifération de goélands sur les plages de Nice (Alpes-Maritimes), Christian Estrosi a annoncé le lancement d’une campagne de stérilisation par drones. Comme le rapporte Actu Nice , mercredi 10 avril 2024, le maire de la ville a expliqué vouloir réguler la population de cette espèce protégée et limiter les «désagréments» qu’elle entraînerait en période de reproduction.

Sur son site Internet, la municipalité évoque des attaques de petits animaux de compagnie, des nidifications sur des terrasses privées ou sur les toits d’immeubles ainsi que des nuisances sonores, des salissures et un comportement agressif.

- Empêcher l’éclosion des œufs

La nouvelle opération de stérilisation a été lancée jeudi 4 avril 2024. Concrètement, «un drone épand sur les œufs un produit stérilisant sous forme de gel afin d’empêcher leur éclosion», explique la Ville sur son site, en précisant que le produit utilisé n’est pas toxique pour l’environnement ou pour l’homme. Il a pour objectif d’opacifier l’œuf.

Cette technique insolite n’est pas nouvelle. Plusieurs communes françaises l’ont déjà mise en place afin de lutter contre la prolifération de goélands et les nuisances qui en découlent. C’est par exemple le cas à Concarneau (Finistère), à Dinard (Ille-et-Vilaine) ou encore à Hérouville-Saint-Clair (Calvados).






Photo: La ville de Nice (Alpes-Maritimes) a lancé une campagne de stérilisation des œufs de goélands, de plus en plus présents dans la cité azuréenne. Photo d’illustration. MABELAMBER / PIXABAY

Ouest-France avec NG
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)