Algérie

Piscines, jardins et émanations fluviales

Piscines, jardins et émanations fluviales
Les Sablettes, cette ancienne promenade des pêcheurs et des junkies s'est transformée au fil des ans en zone de jeux, de joie et de plaisance, où les tout petits peuvent s'amuser, les jeunes frimer.Quant aux frérots, religion oblige, vous ne les croiserez que tard le soir, tels des mirages dans le désert.Pour l'été 2015, des piscines ont été construites. Lieu de divertissement et de bronzette aux abords de l'autoroute. Certains protestent en affirmant qu'ils n'iront jamais là-bas. Lieu de débauche pour d'autres, lieu où tous les regards viennent se poser de la part des automobilistes désireux de voir un panorama plus attrayant. Pour accéder aux piscines, deux possibilités s'offrent aux adorateurs de la baignade.La première consiste à stationner dans un parking aux côtés des nombreux conducteurs du dimanche, qui viennent apprendre l'art du stationnement, puis prendre son courage à deux mains et marcher tout au long des parcs.Ces derniers, bien aménagés, capteront le regard des promeneurs. Le sol tapissé d'un faux parquet ferait même oublier qu'une rude traversée attend les estivants. Un obstacle de taille se dresse : oued El Harrach ! L'oued n'étant pas le problème, ce dernier réside dans les odeurs nauséabondes qui émanent du cours d'eau.Un parfum d'eau stagnante, de détritus, de matières en décomposition, se mélange aux nombreux produits de désinfection que les autorités mettent afin de réduire l'odeur. Mauvaise idée. Quand on sait qu'il faudra marcher sur le pont reliant les deux côtés. Mauvaise affaire jusqu'au moment où le regard commence à distinguer des mares bleues, des palmiers qui ne semblent pas être à leur place, un gazon mal arrosé. Cela étant dit, l'estivant ne s'arrêtera pas sur des petits détails comme cela.La 2e option est de chercher l'entrée. Cette dernière se situant dans un étroit passage, où le conducteur se transformera en un véritable Sherlock Holms. Des indices qu'il devra chercher à la loupe. Seule piste exploitable, un goudron tout neuf du côté du pont reliant El Harrach à un grand hypermarché.De nouveau devant les piscines après avoir exploité les deux possibilités. L'ambiance change totalement. Une sécurité optimale assure et rassure. Certains gardiens se prennent même pour Rambo dans leur combinaison, cependant les muscles font défaut. D'autres se la jouent plus terre à terre.De nouveau le parfum qui fait pleurer les yeux revient à la charge pour caresser les narines, mais rien de grave quand le vent n'est pas présent. Cela étant dit, on est vite transporté dans l'état d'esprit des vacances dès que le regard tombe sur les transats, les drapeaux et l'eau de piscine qui, au passage, au lieu d'être salée, est plus douce qu'une eau minérale. «Il n'y a jamais eu de piscine avec de l'eau salée, ça n'existe pas !», s'écrit un garde, apparemment étonné d'apprendre une nouvelle comme celle-là.Un grand nombre d'estivants désireux découvrir ce nouvel endroit ont été induits en erreur.L'ouverture que tous les médias avaient fixée pour le 1er juin, date du lancement de la saison estivale à travers les wilayas côtières, s'est en fin de compte avérée fausse. Faute d'information, les jeunes et les moins jeunes affluent et repartent aussi vite qu'ils sont arrivés. «En fait, on ne nous a pas encore donné d'assurances», une excuse que l'un des nombreux chefs de la sécurité nous a fournie.Après leur avoir expliqué que l'on n'annonce pas d'ouverture tant que les papiers ne sont pas prêts. Un petit tour du propriétaire s'impose. De nombreuses tables bien agencées au décor trônent sur une pelouse fraîche.Un peu trop même, cette dernière étant une véritable pataugeoire a certains endroits. Rien de grave quand on sait que l'on va être dans l'eau toute la journée bien sûr, a condition que le complexe ouvre ses portes.Egalement, la présence d'un règlement strict qui ne sera respecté que peu de temps est affiché. Douche obligatoire avant d'entrer dans l'eau, hijab interdit, les tout- petits doivent être encadrés par leurs parents et équipés d'une bouée ou d'un gilet qui assure une parfaite flottabilité. Ainsi que d'autres points.Seront-ils tous respectés ' Ou le laxisme prendra-t-il ses marques rapidement ' Seul le temps le dira. Quoi qu'il en soit, ces piscines sont un bon plan quand le vent ne souffle pas.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)