Algérie

PIERRE GALAND (Sénateur belge)


« Il faut construire des passerelles » Le sénateur belge Pierre Galand et son épouse ont été les hôtes du ministre du Tourisme. Durant leur séjour en Algérie, qui a débuté le 9 août dernier, ils ont visité Alger, Béjaïa, Jijel et Cherchell. Ils gardent de très bons souvenirs de chacun de leur déplacement : la « côte du saphir » de Béjaïa, la « corniche d?or » d?El Aouana, les grottes féeriques d?Aokas et les ruines romaines de Tipaza ainsi que les grottes merveilleuses (Ziama Mansouriah) leur ont laissé une forte impression. Lors d?une conférence de presse que le sénateur a animée hier à la résidence Djenane El Mithak, Il a déclaré qu?il est « honoré de visiter l?Algérie post-années noires. La première chose qui m?a frappé en tant qu?humaniste, c?est de voir à Jijel des vacanciers sous des tentes et des enfants patauger dans l?eau avec leurs parents, profitant d?un peu de repos et de soleil ». Le sénateur a affirmé qu?aujourd?hui « on tente d?opposer les deux rives de la Méditerranée en les divisant en deux groupes : un monde musulman perturbé et une Europe dite civilisée et chrétienne. Il faut construire des passerelles en faisant du tourisme un facteur de rapprochement. L?Europe fait son extension à l?Est au détriment des rapports avec le pourtour méditerranéen ». Cette vision politique du monde, que certains diront même manichéenne, amènera M. Galand à dire : « Nous avons intérêt à démontrer qu?il existe un projet euroméditerranéen fondé sur le respect réciproque et un engagement renouvelé pour promouvoir une zone de dialogue, d?échanges et de coopération qui garantisse la paix, la stabilité et la prospérité, fondée sur le renforcement de la démocratie et le respect des droits de l?homme. Cela passe par la résolution du conflit israélo-palestinien. » Refusant de considérer le processus de Barcelone comme une simple pièce dans le puzzle d?une mondialisation, il met en exergue la nécessité de promouvoir le dialogue et la communication. « On ne peut cependant pas parler de dialogue sans régler le problème de l?octroi des visas d?entrée en Europe. » « L?Algérie est passée par une étape d?ostracisme mais son image est en train de changer. Le pays sort de sa crise intérieure. L?Algérie est un pays intéressant. Au-delà des échanges économiques, il faut aller vers des échanges artistiques et culturels. Concernant le tourisme, vous avez un vivier en ressources naturelles à valoriser. Vous devez encourager la destination Grand Sud car, chez nous, le mythe du Sahara est vivace. Beaucoup rêvent d?aller à la rencontre de ce mystère. Voici une opportunité pour développer le secteur. Vous possédez aussi des sites porteurs d?histoire », précise-t-il.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)