Algérie

Pétrole

La décision d?utiliser les réserves stratégiques prise par l?Agence internationale de l?énergie et la reprise progressive de l?activité pétrolière dans la région touchée par la catastrophe ont fini par avoir un impact sur les prix du pétrole. Sur le marché new-yorkais, le brut a reculé d?environ 4 dollars par rapport à son record de mardi dernier où il avait valu 70,85 dollars le baril. Hier à l?ouverture du marché après le long week-end du vendredi au lundi, le Light Sweet Crude était coté à 66,35 dollars le baril vers 16h GMT. Le brent a aussi reculé en perdant 3 dollars environ depuis vendredi dernier. Hier à 16h GMT, le brent valait 64,94 dollars le baril contre 68,89 dollars mardi dernier son record absolu. Selon les experts, ce recul est dû à la reprise de l?activité dans les raffineries de la région touchée par l?ouragan Katrina ainsi qu?aux facilités accordées par les autorités américaines aux cargos pétroliers qui leur permettent l?accès aux ports du Mississippi. Pour des raisons sécuritaires, l?accès à ces ports était draconien. Toutefois, la normalisation de la situation dans le secteur pétrolier est loin d?être acquise vu que plusieurs raffineries restent encore fermées. Elles sont au nombre de 4 dans les trois Etats touchés par l?ouragan Katrina. L?inquiétude d?une rupture de l?approvisionnement a été dissipée notamment après la réouverture du terminal pétrolier de la Louisiane et même les prix de l?essence ont reculé après avoir fortement augmenté. Selon le ministère de l?Energie américain, la décision de puiser 30 millions de barils dans les réserves stratégiques américaines est devenue effective avec la réalisation des premières livraisons pour les raffineries. Leur utilisation consiste à prêter du pétrole aux compagnies qui possèdent des raffineries afin de normaliser l?approvisionnement en cas de rupture. A charge ensuite pour les compagnies de rembourser les réserves dès que la situation se normalise. L?agence internationale a pris la décision de mettre sur le marché 60 millions de barils, soit 2 millions de barils par jour durant 30 jours. Au total, ce sont 8 raffineries qui ont déjà reçu du pétrole. La catastrophe a entraîné la paralysie de capacités de production de l?ordre de 1,5 million de barils par jour. La catastrophe que les Etats-Unis ont vécue avec l?ouragan Katrina a donné lieu à un grand élan de solidarité y compris dans le secteur de l?énergie. Ainsi et selon un vice-président de la compagnie pétrolière étatique du Venezuela, un million de barils d?essence ont été offerts comme aide par PDVSA. Le Venezuela exporte vers les Etats-Unis 1,5 million de barils par jour d?essence.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)