Algérie

Passant de 34 000 quintaux en 2003 à plus de 300 000 en 2011: La culture de la pomme de terre en plein essor à Laghouat

Introduite en 2003 à Laghouat ,la culture de la pomme de terre, est une expérience récente qui commence à se développer et à susciter de plus en plus l'intérêt des agriculteurs de la région. L'expérience de la culture de la pomme de terre enregistre, depuis, une tendance à la hausse des superficies qui lui sont réservées et qui ont plus que doublées, passant de 698 ha à 1700 ha la saison dernière, d'après les données de la direction des services agricoles de la wilaya. Cette extension des surfaces cultivées a naturellement engendré une hausse de la production de 34 000 quintaux de pomme de terre en 2003 à plus de 300 000 quintaux durant la saison 2010-2011, selon le bureau d'organisation de la production et de soutien technique de la DSA, qui estime que pour cette saison, la production sera supérieure à 345 000 quintaux. Les régions de Ksar El-Hirane et Bennacer Benchohra, au Sud de Laghouat, pour la pomme de terre saisonnière, et celles d'Aflou, Oued Morra et Gueltat Sidi Sâad, sur son flanc ouest, pour la pomme de terre d'arrière saison, ont été les zones pionnières a avoir tenté cette expérience, favorisées par une fertilité des sols et une abondance de la ressource en eau à l'origine aussi du développement d'autres filières agricoles et des cultures maraîchères. Le potentiel agricole que recèle la wilaya de Laghouat, attire plusieurs agriculteurs des wilayas de l'ouest du pays, notamment ceux de la wilaya de Mascara. Ces derniers ont investi dans la culture de la pomme de terre d'arrière saison, sur la base d'association ou de location de terres, permettant ainsi un transfert d'expériences et une qualification de la main-d''uvre locale, par l'initiation d'agriculteurs de Laghouat aux différentes techniques et processus de la culture de la pomme de terre allant, du défrichage du sol, l'ensemencement, l'irrigation, jusqu'à la récolte, sans omettre l'utilisation des intrants agricoles, l'évaluation de la production qui précèdent la récolte. Ces efforts ont également été consolidés par des sessions de formation initiées par la DSA avec le concours d'instituts d'agronomie dans le sens de l'accompagnement et de suivi des agriculteurs pour le développement de la filière stratégique de la pomme de terre. Le manque d'investissements dans la filière et le déficit en chambres froides dans la région pour le stockage de la production, demeurent cependant, les problèmes majeurs pour de cette filière prometteuse. Larbi.M
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)