Algérie - Revue de Presse

Oum El Bouaghi



La délinquence en hausse Au niveau de la wilaya d?Oum El Bouaghi, le nombre des délits a considérablement augmenté en comparaison avec le bilan établi par la Gendarmerie nationale en 2003. Le point de presse, auquel ont été conviés les représentants et correspondants locaux, fait effectivement ressortir une hausse dans les divers crimes et délits, tandis que le nombre des accidents de la route a connu une baisse. Le commandant F. Rouane du groupement d?Oum El Bouaghi a présenté devant les hommes de la presse le bilan de l?année 2004. Il ressort dudit bilan que 1466 personnes, dont 34 femmes, sont impliquées pour diverses affaires, ayant trait aux délits de droit commun (897 affaires) et 97 aux crimes. En ce qui concerne les marchandises saisies et provenant de la contrebande, on estime la valeur totale à 2 millions de dinars. Les autres affaires traitées par les brigades de la Gendarmerie nationale se rapportent à l?association et à la formation de bandes de malfaiteurs au nombre de 217, dont 111 ont écopé d?une peine de prison. Sur 302 personnes accusées pour coups et blessures volontaires avec arme blanche, 17 ont été écrouées. En comparaison avec l?année 2003, le nombre de délits et crimes est en hausse, puisque de 648 en 2003, il est passé à 922 en 2004. L?autre volet évoqué par le commandant de la Gendarmerie nationale a consisté en la présentation du bilan relatif aux accidents de la circulation qui, comparé à l?année précédente, est positif puisqu?il est en baisse. Si en 2003, le nombre d?accidents était de 476, ayant causé la mort de 72 personnes et en blessant 845 en 2004, le nombre est de 469, causant la mort de 58 personnes et blessant 853 autres. Cette diminution serait due, selon le chef du groupement, à l?installation et à la multiplication des barrages de contrôle, ainsi qu?à l?application du plan Delphine et aux journées de sensibilisation. Dans la majorité des cas, c?est l?homme (le chauffeur) qui en est la cause. 327 accidents, soit 69,72% sont occasionnés par les conducteurs de véhicule, alors que ceux provoqués par les passants représentent seulement 6,6% des cas. Le plus grand nombre d?accidents s?est produit sur la RN 10, reliant Constantine à Tébessa, soit 152 accidents, ce qui représente un pourcentage de 33,90%. Taux excessif en comparaison avec celui enregistré sur la RN 100 reliant Aïn Fakroun à Telaghma (12,57%). Il a été souligné aussi que c?est en début ou en fin de semaine que l?on enregistre le plus grand nombre d?accidents. Pour revenir au sujet des délits et crimes, le chef du groupement de gendarmerie a précisé que c?est grâce au déploiement des brigades et aux constants contrôles qu?il a été mis fin aux agissements de nombreux malfaiteurs. Il reste que le combat de ce phénomène exige le concours de tous, en particulier du citoyen, pour lui permettre de vivre dans le calme, la tranquillité et la sécurité.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)