Algérie

Oued Ghir : Un tracé hydraulique controversé


L?association du village Aït Ahmed Oumansour à Mellala, dans la commune de Oued Ghir, compte s?opposer au passage de la conduite d?adduction des eaux du barrage Tichy Haf, tel que prévu par le tracé technique. L?opposition exprimée à la première intervention des engins a été portée devant les instances locales et de wilaya, mais les responsables de l?association disent ne rien voir venir qui puisse rétablir les propriétaires terriens concernés dans leur droit. « Personne ne peut être contre un projet d?utilité aussi importante pour la région, mais nous ne comprenons pas pourquoi les chargés du chantier rectifient le tracé originel pour éviter de toucher à des constructions que tout le monde reconnaît comme illicites et se rabattre sur les terrains des citoyens », explique M. Hamouche, le président de l?association. Des dizaines d?oliviers ont été ainsi abattus, continue-t-il, des suites du réaménagement du tracé, alors qu?aucune procédure d?indemnisation ni d?expropriation n?a été signifiée aux concernés. La réunion tenue le 13 fevrier dernier au niveau de l?APC, et à laquelle ont pris part des élus de l?APC, des techniciens de l?ANBT, et des propriétaires terriens, ne semble donc pas avoir aplani le différend. En conclusion, et dans le procès verbal de réunion, il est précisé que « compte tenu des recommandations de Monsieur le Wali pour préserver le bien bâti, il est décidé de maintenir le travail technique (tracé) objet du litige ». Une conclusion qui n?agrée, bien entendu, pas l?association qui maintient qu?elle demeure opposée à l?option. « Notre population n?acceptera jamais de voir ses oliviers, figuiers et autres arbres fruitiers massacrés par les bulldozers et laisser le travail fait par la sueur de ses aïeux partir en fumée, alors que les constructions illicites bâties sur les terres de l?Etat (bande du chemin de fer) préservées, sur recommandation du wali », est-il écrit dans une récente déclaration de l?association.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)