Algérie

Ouacifs (Tizi-Ouzou)

Un commissariat cible d’une attaque terroriste Deux actes terroristes, destinés sans doute à desserrer l’étau des forces de l’ordre sur les massifs et les maquis de Kabylie, ont été enregistrés avant-hier et hier dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Ainsi, dans la soirée de ce dimanche, vers 19 heures, un groupe de six éléments armés de kalachnikovs a pris pour cible le commissariat de police du chef-lieu de daïra de Larbaa, aux Ouacifs. Les terroristes ont ainsi arrosé de leurs tirs le portail et la façade du commissariat, mais les policiers ont fortement répliqué. Les terroristes se sont finalement enfuis après cet accrochage qui a duré une dizaine de minutes. Dans la débandade qui a suivi l’attaque, une femme a été légèrement blessée. C’est la première fois que des terroristes s’aventurent en ville où, lors de l’accrochage, les commerçants ont précipitamment baissé leurs rideaux et les rues se sont vidées. La vigilance des policiers a finalement évité le pire car, selon les observateurs, les terroristes voulaient sans doute faire main basse sur les armes du commissariat et surtout frapper les esprits en essayant de transmettre un message aux populations, comme quoi ils sont en mesure de frapper quand ils veulent et où ils veulent. Mais voilà, la vigilance des policiers a tôt fait de réduire leurs prétentions et de réduire à néant leurs espoirs. D’autre part, hier matin, sur le CW24 reliant les villes de Tigzirt, sur le littoral de la wilaya de Tizi-Ouzou, et Dellys, une ville côtière de la wilaya de Boumerdes, un groupe de cinq éléments armés de kalachnikovs et habillés de tenues afghanes a dressé, vers 7 heures, un faux barrage et intercepté un fourgon assurant l’approvisionnement en pain du poste militaire avancé de Mazer, une localité sise sur le CW24 à l’ouest de Tigzirt. Les terroristes ont fait descendre le chauffeur avant d’incendier le camion. Une fois leur forfait accompli, les terroristes se sont enfuis vers le massif de la Mizrana bordant le CW24. Cependant, une quarantaine de minutes après, deux engins explosifs ont sauté au même endroit, les terroristes s’attendant apparemment à ce que les militaires arrivent sur les lieux de l’attaque où les bombes, bien camouflées, leur étaient manifestement destinées. Fort heureusement, les forces de l’ANP, instruites de cette pratique terroriste, ont évité le piège mortel. M. Chabane
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)