Algérie

Où sont les parkings à étages ?


Les routes de la capitale des Hauts-Plateaux, qui ont été proportionnées par le colonisateur pour un nombre donné d?habitants, sont à la fin 2005 congestionnées. Elles ne répondent en termes de fluidité et de stationnement plus aux besoins de milliers d?automobilistes d?une cité de plus de 300 000 âmes. Aïn El Fouara, cette cité carrefour, traversée quotidiennement par plus de 45 000 véhicules, en sus de son parc automobile estimé par une étude d?universitaire à 40 000 véhicules, commence à avoir un sérieux problème de circulation avec son flot d?embouteillages, d?accidents et de pollution. Cette asphyxie met à mal les automobilistes à la recherche d?une aire de stationnement. Ce point est devenu au fil du temps problématique, pour ne pas dire un véritable casse-tête chinois pour les conducteurs obligés de tourner en rond pour dénicher un espace de stationnement au centre d?une aussi grande ville dépourvue d?un parking à étages qui demeure un v?u pieux des élus de la commune, n?ayant pas matérialisé les bonnes intentions consignées dans la délibération de la session ordinaire du 16 mars 2004 et les divers plans d?action d?une municipalité minée par les turbulences internes. Les deux sites choisis (l?un en face du commissariat central et l?autre situé à proximité de la direction des affaires religieuses) attendent, depuis la nuit des temps, les premiers coups de pioche. En attendant la réalisation de ces petits ouvrages, qui traînent la patte pour on ne sait quelle raison, les automobilistes, qui sont tancés par les « sabots » des agents de l?ordre et la dîme imposée par les gardiens des virtuels parkings, broient encore et toujours du noir.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)