Algérie

ORIENTATION LIBÉRALE DU GOUVERNEMENT

Le PT tire la sonnette d?alarme Le Parti des travailleurs (PT) compte remettre au président Bouteflika une pétition portant 500 000 signatures de citoyens et militants du parti vers la mi-juillet. Cette pétition, faut-il le rappeler, a été lancée le 1er mai dernier par la direction du parti afin de transmettre au Président les préoccupations et les attentes des citoyens et dénoncer la nouvelle orientation économique du gouvernement. L?opération de collecte est très avancée, précise Mme Hanoune, secrétaire générale, en annonçant le chiffre de 329 000 signatures déjà parvenues de 34 wilayas. Cette action est motivée, selon elle, par les menaces qui pèsent sur l?économie algérienne dans le nouveau contexte économique mondial dicté par l?OMC. La réunion du conseil national, tenue ce week-end, a beaucoup axé sur cette question. Passant en revue la situation politique et économique du pays, le PT nous a livré un constat alarmant. Lors d?une conférence de presse tenue hier à Zeralda, Louisa Hanoune a ouvertement critiqué l?orientation politique choisie par le pouvoir algérien juste après la présidentielle qu?elle a qualifiée d?ailleurs d?une « fuite en avant ». Pour elle, les résultats de la présidentielle n?ont finalement rien changé. « Ce que nous avons redouté est arrivé. Les dangers demeurent entiers. Tous les problèmes sont toujours là, suspendus, au moment où les citoyens attendent des solutions », soulignera-t-elle. « La logique du gouvernement, a-t-elle précisé, est truffée de paradoxes, car, d?un côté, on parle de la protection de l?économie nationale ; de l?autre, on fait des concessions sur tout. Pis, le gouvernement dit qu?il faut la poursuivre. » Pour étayer ses dires, Mme Hanoune évoquera le cas du ministre du Commerce qui a, selon elle, tout cédé pour que l?Algérie intègre l?OMC. « C?est cette politique de concessions généralisées qui plongera le pays dans la même situation que l?Inde lorsque ce pays était sous l?autorité anglaise », dira-t-elle d?un ton alarmiste. « Les investissements des multinationales ne profiteront pas aux Algériens. » Et d?ajouter : « Ils sont en train de préparer la dissolution de l?Etat. La procédure de concession s?inscrit en porte-à-faux contre la Constitution. » Mme Hanoune n?a pas cessé, tout au long de la conférence, d?alerter quant aux dangers à venir. « Attention, il y a le pire qui arrive », a-t-elle prévenu, en soulignant que si on, se mobilisait pas, on risquerait « une explosion sociale ». « Aucune action gouvernementale n?émane des entrailles de la société. Tout se décide d?en haut, à l?insu du peuple. » La porte-parole du PT dénonce à cor et à cri toutes les démarches du pouvoir allant dans le sens de la privatisation et de l?ouverture « sauvage » du marché algérien. Optimiste, elle dira que les solutions sont possibles. « Nous n?allons pas baisser les bras. Il faut se mobiliser davantage, car les choix sont clairs. Sinon, nous subirons le même sort que les pays du Sud-Est asiatique », a-t-elle indiqué, ajoutant que « le pouvoir cède actuellement aux pressions internationales ». Et de cette manière, « le pays va sauter. Il y a trop d?intérêts en jeu ». Le PT voit, par ailleurs, dans l?attentat d?El Hamma un acte terroriste lié à la lutte d?intérêts des multinationales.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)