Algérie

Oran - L’affaire des pièces détachées interceptées sans bons de sortie


L’inspecteur principal des douanes condamné à 3 ans Le tribunal d’Es-Seddikia a condamné, hier, quatre des sept mis en cause impliqués dans l’affaire des pièces détachées ayant quitté l’enceinte portuaire sans bons de sortie, à trois ans de prison ferme. Par ailleurs, trois autres mis en cause dans cette même affaire ont été acquittés. Signalons que le représentant du ministère public avait requis des peines allant de 3 à 5 ans de prison ferme à l’encontre de tous les prévenus qui devaient répondre des chefs d’inculpation de contrebande, complicité et évasion de taxes douanières. Les faits remontent au 26 mai de l’année en cours. Les éléments de la gendarmerie de Dar El-Beïda interceptent deux fourgonnettes, avec à leur bord des pièces détachées de véhicules dissimulées dans des vêtements de friperie. Les investigations entreprises conduiront les enquêteurs vers le dénommé S.B., propriétaire de la marchandise, qui venait de la faire sortir du port d’Oran sans l’indispensable bon de sortie. Interpellé et questionné sur cette opération, S.B. dira qu’il a fait appel à des éléments de sécurité qui ont contacté le dénommé R.K.H., inspecteur principal de la douane au niveau du port d’Oran. Interpellé, ce responsable, toujours selon les propos de S.B., a demandé à un autre élément, A.L., d’activer cette opération. 6 douaniers, dont deux responsables, seront mis en cause dans cette affaire. Appelés à la barre, les prévenus se rejetteront les accusations. Les agents douaniers expliqueront également qu’ils ont reçu l’ordre de laisser passer les véhicules. Quant aux fameux bons de sortie, chacun essayera de se disculper. Lors de son réquisitoire, le représentant du ministère public a requis la peine de 5 ans de prison ferme contre les 3 premiers mis en cause, et 3 ans contre le reste des prévenus. La défense plaidera non coupable. Les avocats des deux responsables de la douane poseront la question suivante : «Pourquoi les deux éléments de sécurité, qui ont été cités lors de l’enquête, n’ont-ils pas été entendus?» A l’issue des délibérations, le propriétaire de la marchandise, l’inspecteur principal de la douane de même qu’un autre responsable et un agent ont été condamnés à trois ans de prison ferme, alors que trois autres agents de la douane ont été acquittés.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)