Algérie

Oran - Affaire des KMS – Algérie Télécoms


Un préjudice de 500 millions et un verdict pour le 19 décembre Le tribunal d’Es-Seddikia a mis l’affaire dite des kiosques multiservices (KMS) en délibération pour le 19 de ce mois. Le représentant du minis-tère public avait aupa- ravant requis des peines allant de 1 à 5 ans de prison ferme contre les 18 mis en cause, et des dédommagements allant de 20 à 30 millions de centimes contre huit propriétaires de KMS et cinq autres complices, dont un se trouve en fuite, pour dilapidation de deniers publics et faux et usage de faux. Trois parmi ces derniers sont des employés de l’agence d’Algérie Télécoms située au boulevard des Chasseurs. Algérie Télécoms, qui estime que le préjudice qui lui a été porté est de 5 millions de dinars, s’est constituée partie civile. Les faits remontent au mois de septembre dernier où, suite à un contrôle interne au niveau des bureaux de poste, il a été découvert un important trou financier. Une plainte est alors déposée. Les investigations menées aboutiront à l’existence de fausses factures contre de vrais paiements. En effet, toujours selon les éléments de l’enquête, cette opération était menée avec la complicité d’indélicats agents d’Algérie Télécoms. Ces derniers, toujours selon les éléments de l’enquête, établissaient des factures de paiement mentionnant des sommes qui n’étaient pas encaissées, tout en remettant de faux reçus en contrepartie d’un dédommagement. Ces reçus auraient été ramenés par le mis en cause B.H.M. Appelés hier à la barre, les prévenus ont nié les faits retenus contre eux. Les agents expliqueront qu’ils ignoraient que lesdits reçus étaient des faux. Alors que les propriétaires des KMS affirmeront que, dans cette affaire, ils devraient être considérés comme victimes et non en tant que prévenus. La défense reviendra sur ce point et démontrera que ce dossier est vide et qu’aucune preuve tangible contre ses clients n’est précisée. L’affaire a été mise en délibéré pour le 19 décembre prochain.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)