Algérie - Revue de Presse

OPERATEURS DE TELEPHONIE MOBILE


Une concurrence sauvage Le commerce sans cesse florissant de la téléphonie mobile, qui a connu un développement fulgurant ces deux dernières années, a intéressé plus de cinq millions d?Algériens qui y sont abonnés contre environ quatre millions d?abonnés au téléphone fixe (depuis l?indépendance). C?est dire l?essor que connaît cette nouvelle technologie, qui s?est rapidement développée, trop vite pour certains... Mais ce succès irrésistible est dû essentiellement à la guerre que se livrent les trois opérateurs engagés dans une concurrence sans merci. Une concurrence qui s?est traduite par une baisse sensible du prix des puces, la multiplication des tombolas avec à la clé de somptueux cadeaux. Mais si jusque-là ces pratiques restent de bonne guerre, d?autres sont loin d?être limpides et ne peuvent que jeter la suspicion sur les réelles intentions des uns et des autres. En effet, nous assistons depuis un bon moment à des opérations de bradages des puces au niveau de certains points de vente indépendants, qui cèdent parfois leur produit au tiers de sa valeur par rapport à la boutique mère. Une opération qui suscite bien des questions. Sinon comment expliquer qu?une puce Nedjma cédée au niveau de la boutique mère à 1450 (2900 DA pour deux) soit vendue à 900 ou 1000 DA au niveau de certains points de vente, à une centaine de mètre. Pareil pour des puces Djezzy cédées à 1200 et 1400 DA contre 2990 DA en temps normal. Le pire, et nous avons pu le vérifier, certains vendeurs écoulent les puces Nedjma sans délivrer de contrat aux clients. Du côté de Nedjma, on explique la chose par le fait que certains commerçants ont profité de grandes remises qui leur permettent de jouer sur les prix des puces, mais cela n?explique pas pourquoi les contrats ne sont pas délivrés. Notre interlocutrice de Nedjma nous signifiera que le client peut utiliser normalement sa puce mais qu?il lui sera difficile de la renouveler en cas de perte ou de vol. Il est recommandé dans ce cas que les clients exigent un bon d?achat de chez le vendeur. Du côté de Djezzy, les puces Allo sont cédées à des prix qui varient entre 500 et 800 DA chez ces vendeurs, et c?est sans compter sur les marchés parallèles où les prix battent toute concurrence. Il est tout de même curieux que ces commerçants acquièrent ces puces en quantité importante et à des prix défiant toute concurrence. Certains pensent que certains opérateurs essaient d?écouler leur marchandise, sans s?attirer les foudres de la société de régulation l?ARTP.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)