Algérie

OPEP : Oran abritera une réunion extraordinaire en décembre


OPEP : Oran abritera une réunion extraordinaire en décembre
Oran a été retenue pour abriter une réunion extraordinaire des 12 ministres des pays membres de l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs du Pétrole). La rencontre, selon M. Chakib Khalil, ministre de l'Energie et des Mines, président en exercice de l'Organisation, qui était en visite de travail samedi à Oran, aura lieu les 15, 16 et 17 décembre prochain au niveau de l'Hôtel Sheraton. L'ordre du jour des travaux de cette réunion extraordinaire portera sur l'examen de l'évolution de la situation du marché du pétrole en raison de la chute des prix et surtout de la crise financière. Lors du point de presse tenu au sein de la raffinerie d'Arzew, le ministre de l'Energie et des Mines a déclaré que l'Algérie est à l'abri. Elle dispose actuellement de 133 milliards de dollars de réserves et n'est nullement affectée par la crise financière qui a frappé le secteur bancaire américain, ni la chute des prix du pétrole. Néanmoins, a-t-il précisé, des mesures doivent être prises en concertation avec les pays de l'OPEP pour faire face à cette nouvelle situation, sachant que, durant cette période hivernale, la demande et l'offre en pétrole vont augmenter, d'où la nécessité d'une coordination entre les douze ministres des pays membres de l'Organisation, a-t-il indiqué, sachant que le prix du baril va tourner autour des 85 et 90 dollars.Toujours lors du point de presse, Dr Chakib Khelil a évoqué le nucléaire algérien en affirmant que des contacts sont en cours avec plusieurs pays, dont la Chine, la France, la Russie, les USA et l'Argentine, pour la mise en place d'un programme pour l'utilisation à des fins pacifiques de l'énergie atomique. Nous entretenons, a-t-il indiqué, de très bons rapports avec l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) dont nous comptons, avec sa collaboration, lancer une formation rigoureuse de qualité pour le personnel à la charge de ces futures installations.Parallèlement et pour un accompagnement de toutes les actions envisagées dans ce domaine, un avant-projet de loi sur l'utilisation pacifique du nucléaire est en cours d'élaboration, qui sera suivi d'un débat avec les autorités et les élus du peuple.L'Hôtel Château-Neuf acquisS'agissant de la visite du ministre de l'Energie et des Mines, elle a été consacrée en grande partie à un état d'avancement des projets en cours de réalisation au niveau de la zone pétrochimique d'Arzew ou la ville d'Oran comme par exemple le nouveau centre de conventions qui doit abriter, en 2010, le Congrès Mondial du GNL et le site de l'Hôtel Château-Neuf qui a été acquis officiellement par l'entreprise Sonatrach. Sur ce site, le ministre a indiqué que des études seront lancées pour intégrer l'hôtel dans un ensemble d'aménagement de la place du 1er Novembre.En visitant par exemple le chantier de la future station de dessalement de l'eau de mer d'el-Macta (Mers el-Hadjadj), d'une capacité de 500 000 m3/jour, le ministre a instruit les responsables chargés de sa réalisation à rattraper d'ores et déjà le retard de trois mois enregistrés dans le lancement des travaux préliminaires, sachant l'importance d'une telle station pour l'alimentation en eau potable de la région Ouest. L'on saura d'autre part qu'en matière d'électricité, la ville d'Oran est alimentée, à partir de février dernier, par la nouvelle centrale à turbine à gaz de Bir El Djir dont le site et les installations ont été visités par la délégation ministérielle.Cette nouvelle centrale, utilisant une technique de pointe pour la production de 8 000 kilowatts, a été impulsée dès 2006 par la Sonelgaz dans le cadre de son plan d'action pour l'acquisition de nouvelles centrales à turbine à gaz de haut niveau. Deux autres centrales sont fonctionnelles à Annaba et au port d'Alger, indique-t-on auprès de la Sonelgaz. Un montant de 8 milliards de dinars a été injecté pour la réalisation de la centrale de Bir el-Djir qui emploie une trentaine de personnes.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)