Algérie

ONM de Bechar


La dissidence larvée éclate au grand jour La dissension qui couvait, depuis plusieurs mois, chez les moudjahidine de Bechar a pris finalement une mauvaise tournure au cours de la semaine écoulée, avec le projet de tentative de prise d?assaut du siège de la coordination de l?ONM par un important groupe de dissidents contestataires pour y chasser l?inamovible coordinateur de wilaya et son secrétaire à l?organique, affirme ce groupe. Ils ont été dissuadés à l?annonce de l?arrivée dans la wilaya, mardi dernier, d?une délégation dépêchée d?Alger pour y dénouer la crise profonde qui secoue l?organisation locale et éviter ainsi la paralysie totale de l?institution à la veille de la célébration du 50ème anniversaire du 1er Novembre 54. Apparemment, aucun compromis, à l?amiable, ne semble avoir été trouvé pour apaiser les esprits surchauffés des membres dissidents qui apparaissent décidés à en découdre avec le coordinateur de l?organisation et son secrétaire à l?organique. Toutes les positions des uns et des autres restaient inconciliables et éloignées. Les anciens membres de l?ALN, contestataires, reprochent au responsable local de l?ONM et à son adjoint l?usurpation de la qualité même de moudjahid et leur dénient le droit de parler au nom d?authentiques membres de l?ALN et OCFLN. Ils sont prêts, disent-ils, à appuyer leur organisation par des documents compromettants prouvant la véracité de leur confirmation. Les moudjahidine contestataires ont organisé, mardi et mercredi derniers, avec la délégation de l?ONM d?Alger, un conclave au siège de la wilaya pour trouver une solution à leur rivalité et arrêter l?extension du conflit qui risque de prendre de l?ampleur et de ternir l?image de l?organisation. Pour dissiper les nuages qui s?amoncellent sur l?organisation et apaiser les esprits, il faut, commente un contestataire présent à ce conclave, remettre les pendules à l?heure en procédant de fond en comble à un assainissement dans les rangs des moudjahidine. L?ONM MISE À MAL Sinon, comment peut-on parler de cohésion de l?organisation, de restaurer un climat de confiance quand on sait que plus de 700 femmes à Abadla et plusieurs faux moudjahidine à Bechar et à Kenadsa ont bénéficié, depuis 1997, de fiches communales leur reconnaissant la qualité d?anciens membres de l?ALN et de l?OCFLN, avec tous les avantages que confère la loi à cette catégorie de citoyens ? s?insurge un contestataire qui a dit « vouloir vider son sac ». On cite également, dans les milieux des anciens combattants de l?ALN, un établissement scolaire situé dans la daïra de Kenadsa baptisé, il y a cinq ans, au nom d?un faux moudjahid connu dans la région et qui a fait l?objet de plusieurs lettres de la part de moudjahidine aux autorités, mais en vain. Un cas édifiant, dit-on, de dérive inadmissible, cité par les authentiques participants à la guerre de libération nationale. Aujourd?hui, le groupe de dissidents accuse le coordinateur et son secrétaire à l?organique de soudoyer par des pratiques illégales leurs amis et faux moudjahidine, lors des élections qualifiées par eux de « mascarade », pour se maintenir à la tête de la coordination après trois mandats de cinq années successives. Ils affirment que cette stratégie, qui s?est avérée payante, a consisté en la distribution de fausses fiches communales pour bénéficier de multiples avantages matériels prévus par la loi et étouffer ainsi toutes voix contestatrices et gagner ces éléments à leur cause. Le coordinateur de wilaya absent, son secrétaire à l?organique qui nous a reçus dans son bureau parle, lui, à propos des éléments dissidents, de « fauteurs de troubles » qui n?ont pas la qualité requise de moudjahid pour s?attaquer à ceux qui représentent effectivement la coordination de wilaya. En tout état de cause, ces militants contestataires, qui réclament le départ des deux responsables au niveau de la coordination de wilaya, ont eu, selon eux, la promesse de la part de la délégation d?Alger que leurs doléances seront examinées lors du prochain congrès national de l?ONM qui se tiendra dans deux mois et qui mettra fin à ces conflits qui minent l?organisation des moudjahidine.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)