Algérie

On vous le dit

- Mort de Hasni Djillali à Blida Hasni Djillali, un grand footballeur et entraîneur à Blida, est mort vendredi à l’âge de 93 ans. Dans les années 1940, il évoluait au sein de l’équipe blidéenne du FCB (arrière gauche) qui était réservée pourtant aux colons, mais grâce à son talent les pieds-noirs ont fait une exception et ont fait appel à ses «services». A cette époque, il était le seul Arabe à voir participé à la coupe d’Algérie, et ce, avant d’intégrer l’équipe musulmane de l’USMB pour des considérations évidentes (début de la Révolution nationale). Après l’indépendance, il a entraîné l’équipe de football de Mouzaïa pendant cinq ans et a pu l’amener de la quatrième à la première division ! En 1971, il a entraîné l’équipe de Blida, l’USMB, et grâce à lui cette formation a pu accéder en première division. Avant son décès, il était pour le maintien de Vahid Halilhodzic à la tête de l’équipe nationale de foot car, d’après lui, cet entraîneur a beaucoup apporté à l’équipe des Verts. El Watan est parmi les rares journaux qui lui ont rendu hommage lorsqu’il était malade (voir l’édition du 15/01/2014). - Des feux mystérieux à Boumedfaâ ! Un «mystérieux» incendie s’est déclaré le premier jour du Ramadhan en plusieurs phases sur le tronçon ferroviaire Boumedfaâ-Houceinia, sur une longueur de trois kilomètres (Aïn Defla). Les feux répétitifs ont causé des dégâts aux propriétaires ayant des limites avec la voie ferrée. Des arbres fruitiers ont été calcinés et des champs dévastés. Pour les P/APC des deux communes, les causes de ces incendies restent inconnues. Leurs services ont  porté aide à la Protection civile pour mieux maîtriser la propagation des flammes et éviter le pire. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de cet acte que certains disent prémédité. - Un camp de l’iftar installé pour les usagers de la route à Ouargla Un camp de l’iftar (rupture du jeûne) a été installé  vendredi soir par la sûreté de wilaya d’Ouargla, à la sortie est de Ouargla, à l’intersection des routes Ouargla-Touggourt-Hassi Messaoud. Cette initiative caritative et de solidarité, qui sera reconduite chaque vendredi tout au long du mois sacré du Ramadhan, s’inscrit dans le cadre de l’élargissement des activités de proximité de la Sûreté nationale et de sensibilisation sur les dangers de la route, ainsi que du raffermissement de la relation entre la police et le citoyen, ont indiqué les représentants de la sûreté de wilaya. Ce camp de l’iftar, en plus de permettre aux usagers de la route de rompre le jeûne, est une opportunité pour leur prodiguer des conseils sur le respect du code de la route, les appelant surtout à éviter l’excès de vitesse auquel  se laissent aller certains usagers durant le mois de Ramadhan et les accidents de la circulation souvent tragiques pouvant en découler, a-t-on souligné. Pour leur part, des usagers de la route s’étant arrêtés et pris place  dans ce camp de l’iftar qui peut servir jusqu’à 100 repas ont salué l’initiative  qui, à leurs yeux, reflète la mission noble des éléments de la police, qui ne se limite pas à veiller seulement à la sécurité routière, mais à mettre en valeur aussi son visage humain et social, en les invitant, dans ce cas, à partager un repas de l’iftar dans une ambiance cordiale. - 15 morts et 31 blessés sur les routes en 3 jours Quinze personnes ont été tuées et 31 autres ont été blessées dans plusieurs accidents de la circulation survenus entre le 3 et le 5 juillet, à travers le pays, a indiqué hier la Protection civile dans un communiqué. Le  bilan le plus élevé a été enregistré dans la wilaya de Tébessa, avec trois personnes tuées et deux autres blessées suite à une collision entre deux  véhicules légers survenue sur la RN16, commune de Sasaf El Ouesra, a-t-on  déploré. Par ailleurs, les secours de la Protection civile sont intervenus pour  éteindre six incendies urbains, industriels et divers dans les wilayas d’Alger, Boumerdès, Souk Ahras, Ghardaïa, Constantine et Oum El Bouaghi, a-t-on ajouté.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)