El-Oued - A la une

"On doit exclure le FLN de la gestion locale" LOUISA HANOUNE FUSTIGE ABDELAZIZ BELKHADEM

"On doit exclure le FLN de la gestion locale"                                    LOUISA HANOUNE FUSTIGE ABDELAZIZ BELKHADEM
Pour Mme Hanoune, la commune est «un petit Etat dans un grand Etat»
La secrétaire générale du PT plaide pour le renforcement des prérogatives des maires, tout en avertissant contre la fraude électorale.
Le Parti des travailleurs défie l'ex-parti unique:
«Nous demandons au parti FLN et à son secrétaire général, Belkhadem, de cesser la ruse et la fraude électorale qu'ils utilisent depuis pour affronter le verdict du peuple dans la transparence totale», dit-elle, tout en ajoutant que le PT bénéficie d'un ancrage populaire très important au niveau national. Invitant les militants et sympathisants de son parti, à rester unis et vigilants et suivre toutes les opérations le jour du vote, Louisa Hanoune a lancé un défi au FLN et au RND. «C'est malheureux pour un pays comme le nôtre de rester fixé sur 1 541 APC, alors que nous devons avoir au minimum 3000 au total, afin de rapprocher l'administration locale, et de répondre aux besoins et aux préoccupations des citoyens», a-t-elle indiqué hier, lors de son dernier meeting de la campagne électorale à la salle Atlas à Bab El Oued. Plus déterminée, Louisa Hanoune ira jusqu'à qualifier le FLN et le RND de partis qui ont conduit le pays à la soumission politique et économique des forces étrangères, d'où le ballet des diplomates qui n'en finissent pas de visiter le pays ces dernières années, dit-elle.
La commune est considérée comme «un petit Etat dans un grand Etat», d'où la nécessité d'arracher les Assemblées populaires communales des deux partis au pouvoir. «Il faut expulser les deux partis au pouvoir de la gestion des communes et des APW afin d'éviter le pire aux collectivités locales qui souffrent d'énormes retards de développement», a-t-elle recommandé aux électeurs de manière générale. Appuyant le slogan de sa campagne électorale sous le signe «Immuniser la nation», Mme Hanoune a fini pour reconnaître les engagements de l'Etat concernant les investissements et le lancement des grands projets qui vont revenir avec de grands bénéfices pour l'avenir du pays. Selon Mme Hanoune, un budget de 300 millions de DA a été destiné à la modernisation des entreprises algériennes, dont 70 milliards pour le réaménagement des hôtels touristiques et 60 milliards pour Air Algérie, afin de se redéployer sur le plan national et international.
Plaidant pour le renforcement des prérogatives des maires, afin de répondre aux exigences locales, Mme Hanoune souligne que les chefs de daïra, «ne sont là que pour approuver ou désapprouver les projets proposés par les communes, tout en ignorant la réalité du terrain», selon elle. La réactivation et le réaménagement des zones industrielles, la réouverture des Galeries algérienne et des Souks El Fellah, le renforcement des projets agricoles, touristiques, industriels sont des éléments-clés pour le développement local surtout pour le sud du pays, lesquels projets stagnent depuis des décennies, sont là quelques-uns des éléments du programme d'action que le Parti des travailleurs compte défendre, mais à condition que les électeurs décident de voter pour les listes du PT, afin de relever les défis des APC et APW pour le mandat prochain.
Par ailleurs, la secrétaire générale du PT a lancé des avertissements, d'ores et déjà, contre toute tentative de fraude et détournement des voix de son parti, comme ce fut le cas lors des précédentes élections législatives du 10 mai dernier.
Les jeunes du 5 Octobre 1988 ont arraché la démocratie au prix de plus de 500 victimes. «A nous de continuer le combat pacifique, en stoppant la fraude et le détournement des voix du peuple», a-t-elle affirmé, dans une ambiance chaleureuse.
La règle du développement, c'est le changement, dit-on.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)