Algérie

Nouvelles de Tiaret



L?hôpital psychiatrique sans éclairage public La situation pour préoccupante qu?elle soit à l?hôpital neuropsychiatrique « Hamdani Adda » de Tiaret, faute d?éclairage public, est exacerbée par la proximité de l?établissement qui surplombe la forêt suburbaine de la ville. Pour rallier donc l?hôpital, piétons et automobilistes doivent effecteur, dès la nuit tombée, quelque deux cents mètres sous une haie bordée d?arbres mais dans le noir total. Les lieux attirent de temps à autre de jeunes oisifs et drogués en quête de psychotropes. M. Lafras Ghali, le responsable de cet hôpital, avait, dit-on, alerté l?ex-maire pour y remédier mais la situation demeure inchangée. Le nouveau locataire de l?APC de Tiaret, M. Bekki Omar, fait savoir que « son assemblée a dégagé une importante enveloppe destinée à l?éclairage public et tous les points noirs signalés en seront dotés ». Sensibilisation sur les dangers de la drogue Le centre spécialisé de rééducation pour jeunes filles est sorti, hier, de sa torpeur pour renouer avec la joie qu?ont su apporter cadres et animateurs de la jeunesse et des sports. Les 23 jeunes filles placées dans ce centre ont retrouvé, lundi dernier, le sourire grâce à ces moments de joie à travers l?organisation d?activités dont le thème central a été la lutte contre les effets ravageurs de la drogue. Au programme il y avait du théâtre, la projection d?un film documentaire et la remise de cadeaux et diplômes, pour primer notamment les meilleurs desseins élaborés par les filles du centre. Le tout sous les auspices de la DJS et de la directrice de la maison de jeunes- nord Lazreg Sehla.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)