Algérie

NOUVELLES DE TIARET



Le wali ordonne l?ouverture d?une enquête La salle des réunions de la CCLS-Tiaret a accueilli, avant-hier, des responsables et élus invités pour assister à l?intronisation du nouveau DSA, Mouici Aek, quatre jours après la suspension de Djelloul Aek. Le wali, en faisant une longue rétrospective du PNDA, a parlé de 18 000 bénéficiaires du FNRDA et d?un décaissement de 1 500 milliards en l?espace de trois ans pour lesquels il faudrait ouvrir des enquêtes. « Il faudrait savoir qui a pris quoi ? » et « qui est qui ? », dira-t-il. Le premier responsable de la wilaya a laissé entendre que des intermédiaires seraient parmi les gens qui se sont indûment enrichis des nombreux programmes censés développer l?agriculture qui reste un atout majeur dans la région. Le wali a été plus loin en affirmant que les résultats restent en deçà des attentes des uns et des autres. Ce à quoi il a ordonné la mise en place d?une commission pour assister le nouveau directeur. Celle-ci aura pour tâche d?expertiser les crédits généreusement octroyés sans contrepartie. Le nouveau DSA dit s?inscrire, pour sa part, « dans la vision tendant à donner plus de transparence et de dynamisme au secteur tout en s?appuyant sur les compétences qui foisonnent. »  Sortie de promotion « Hamdani Adda » En marge d?une journée portes ouvertes sur l?école des sous-officiers des transmissions de Tiaret, les autorités militaires, les autorités civiles et les élus conduits par le directeur-colonel ont présidé, en présence de membres de la société civile, la sortie d?une promotion baptisée « Hamdani Adda », un ancien révolutionnaire brûlé vif après avoir été enlevé de la prison d?Oran. L?ESOT, créée en 1980 et spécialisée dans la formation (niveau supérieur à la 3e année secondaire) de sous-officiers en transmissions, sur une durée de 24 mois, a été transférée en 1991 à Tiaret après son implantation à Khemis Miliana de 1976 à 1991. Parmi les stagiaires figuraient des jeunes de pays voisins et amis venus de Palestine, de la RASD et du Niger, décorés eux et leurs pairs lors d?une grande cérémonie. En marge de cette fête, figuraient deux expositions, l?une de matériel utilisé durant la guerre de libération nationale, l?autre de photos. Beaucoup de jeunes universitaires sont venus s?enquérir de cet établissement doté de conséquents moyens pédagogiques et disposant d?infrastructures bien équipées. La famille du défunt Hamdani Adda a reçu, à l?occasion, des cadeaux en hommage au parcours glorieux du martyr « Si Othmane ». 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)