Algérie - Revue de Presse

Nouvelles de Sétif



Viol sur mineure La cité Laïd Dahoui (les Abattoirs) de Sétif est sous le choc. Dans l?après-midi du 11 août 2007, le nommé K.A., âgé de 18 ans, résidant à la cité SNTR et travaillant comme manutentionnaire chez les grossistes de la même cité, a été appréhendé par les habitants et conduit à la police. L?individu qui accompagnait une gamine de 7 ans, et dont le comportement était suspect, avait intrigué un voisin de la fillette. Alertée, la famille de cette dernière est intervenue pour le mener au poste de police vers 18 h 30. Interrogé par les services de police, K.A. a reconnu avoir violé la petite fille, il y a une quinzaine de jours, et être revenu pour réitérer son monstrueux forfait, et assouvir ses bas instincts. L?enfant a subi des examens médicaux, et a été prise en charge psychologiquement. L?auteur du viol a été présenté au parquet général, et immédiatement placé sous mandat de dépôt. Selon les services de police, ce genre de crime est très répandu dans la région, seulement la peur du scandale et du qu?en dira-t-on poussent les gens à se taire. Les 40 logements LSP toujours sans gaz Quarante sur les soixante-dix logements LSP de l?OPGI, situés à la cité des 1006 logements, ont été livrés, après bien des tracasseries, à leurs bénéficiaires, il y a plus de deux mois. Seulement, le raccordement au gaz n?a toujours pas été fait et les nouveaux résidents cuisinent encore au moyen de bouteilles de gaz butane. Selon les habitants, l?entrepreneur sous-traitant avec Sonelgaz a tardé à remettre les colonnes montantes dans les normes exigées, et maintenant que c?est fait, il détient les détendeurs sous prétexte qu?il est alité, et ne les a toujours pas installées. Le manque de coordination entre les différents services de Sonelgaz est aussi l?une des causes de ce retard. Les démarches des citoyens ont été nombreuses, mais vaines, auprès de l?entreprise nationale, les promesses aussi. Malgré les dernières directives des plus hautes instances de l?Etat, ordonnant la livraison des logements avec toutes les commodités, l?on assiste encore à des opérations de bricolage.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)