Algérie - Revue de Presse

1000 nouveaux cas de cancer chaque année

Selon les mêmes indications, le nombre de cas de cancer semble se stabiliser autour de cette prévalence depuis 2005. Le cancer du sein arrive en tête des infections détectées chez les malades avec un taux de plus de 10,99 %, suivi du cancer du colon et rectum (9,25%), de la vessie (7,85%), de la peau (5,23%), du poumon (5,49%), du col utérin (3,75%), de l'estomac (3,57 %) et de la thyroïde (2,26%). Ces taux de prévalence de la maladie place Tizi Ouzou parmi les régions les plus touchées par le cancer. «Il est impératif, eu égard à ce constat d’entreprendre, désormais, des actions concrètes qui s’inscrivent dans la prévention à travers un diagnostic précoce et la recherche des causes qui prédisposent à l’augmentation des maladies cancéreuses», ont alerté des spécialistes présents à cette journée. Le directeur de la santé a rappelé dans son intervention les efforts consentis  par l’Etat pour lutter contre cette maladie.
Il s’agit notamment de l’ouverture d’un service d’oncologie au niveau du Sanatorium de Belloua, mais avec une capacité limitée de 24 lits seulement et la  construction d'un centre anti-cancer de 140 lits à Draâ Ben Khedda. Le taux d’avancement de ce projet lancé fin 2009 est estimé à 80%. Ce projet à vocation régionale, appelé à dispenser ses prestations pour les personnes atteintes de cette pathologie lourde (tous types de cancers confondus) des wilayas de Tizi-Ouzou, Boumerdès, Bouira et Béjaia, est inscrit à l’indicatif de la wilaya au titre du second quinquennal, pour une autorisation de programme initiale de 1,9 milliard DA. L’impact attendu de cette infrastructure est de soulager les malades cancéreux, contraints de se déplacer pour toute séance de chimiothérapie ou de radiothérapie au Centre Pierre Marie Curie du CHU Mustapha Bacha d’Alger. Pour l’ensemble de ces prestations, pour lesquelles il a été programmé, entre autres, une formation «spécifique» de paramédicaux, il a été prévu trois plateaux techniques de pointe relatifs aux interventions chirurgicales, le diagnostic avec imagerie et radiologie comprenant le scanner, l’IRM et la radiologie conventionnelle, en plus d’un plateau technique biologique pour les analyses nécessaires.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)