Algérie

Non-assistance à personne en danger à Mostaganem


Deux sages-femmes entendues par la justice Suite à une plainte déposée pour non-assistance à personne en danger, par l’époux d’une patiente, contre deux sages-femmes de la clinique Benbadra Yamina de Mostaganem, B.L. (30 ans) et A.S. (44 ans) ont été présentées avant-hier devant le procureur de la République du tribunal de Mostaganem qui les a laissées en liberté provisoire, selon le communiqué des services de sécurité. Le couple s’était présenté à la clinique et, dès son arrivée, la femme qui était enceinte de 7 mois a fait une fausse couche. Après avoir été examinée et en dépit de sa situation déplorable, il lui a été refusé de rester en observation. Par ailleurs, le corps du bébé lui a été remis, enveloppé dans du papier fort, contrairement à la procédure qui préconise pour ce genre de cas son évacuation vers la morgue. Devant cette situation incompréhensible, le couple se dirigera vers une clinique privée où les soins nécessaires ont été prodigués à la malade, avec une prise en charge convenable. S. Mourad
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)