Algérie - Revue de Presse

Neuroleptiques



Les emballages d?un trafic avéré Une grande quantité de boîtes d?un neuroleptique, Rivotril, du laboratoire spécialisé Roche, a été découverte par les riverains d?une cité périphérique. Vu l?aspect neuf de ces emballages, les habitants se sont dit qu?il ne peut s?agir que d?un trafic de stupéfiants, ces cachets étant vendus séparément aux consommateurs accros ou mélangés avec du cannabis pour un effet supplémentaire. Passant par là par un pur hasard, une pharmacienne a tout de suite trouvé anormal qu?une aussi grande quantité de boîtes de ce type de médicament se retrouve dissimulée dans les ordures ménagères d?un simple immeuble de quartier. Spécialiste en la matière, elle sait qu?aucun centre médical où une officine pharmaceutique ne peut se hasarder à jeter dans la nature une aussi grande quantité de médicament classé dans la catégorie des stupéfiants par les services de police. Aucun hôpital ou centre psychiatrique n?est par ailleurs implanté dans les parages pour faire passer l?idée d?une consommation de masse légale. Ailleurs, hormis la prescription médicale obligatoire, ce médicament reste rare est n?est distribué qu?au compte-gouttes car il coûte également plus cher que les autres traitements habituels.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)