Algérie

Nassera Merah. Militante féministe, auteure de travaux universitaires sur la mémoire de la lutte des femmes


« Les réformettes du code de la famille n?ont rien changé » En quoi les femmes SDF en Algérie sont-elles différentes de celles d?autres pays ? Les femmes SDF en Algérie sont victimes de la société, plus particulièrement du code de la famille. Les réformettes de 2005 n?ont rien changé : il suffit de regarder le profil des femmes qui se retrouvent à la rue. En cas de divorce, le logement revient à celui qui a la garde des enfants. Même si le père s?arrange pour l?obtenir, il est fréquent de voir la femme les récupérer, soit parce qu?ils ont été mis dehors, soit parce qu?ils sont victimes de maltraitance. En cas de décès des parents, leur sort n?est pas meilleur puisqu?en matière de succession, la femme n?a pas les mêmes droits que ses frères : soit le frère ou la belle-s?ur la met dehors, soit elle craque et elle s?en va. Après sa visite à Alger en janvier, la rapporteuse spéciale des Nations unies sur la violence contre les femmes, Yakin Ertürk, a dit que la situation s?était nettement améliorée? La situation ne s?améliore pas, bien au contraire, elle s?aggrave ! La décennie noire a tué les mouvements, il y a de moins en moins d?espaces où les femmes peuvent s?exprimer et les partis politiques ne prennent pas ces questions en charge. Résultat : beaucoup de femmes acceptent la violence conjugale parce qu?elle savent qu?elles n?ont aucune issue. Il suffit de regarder les chiffres : le centre d?écoute de la commission nationale de l?UGTA sur le harcèlement sexuel a enregistré 1500 appels en trois ans. Et il s?agit uniquement des femmes qui acceptent d?en parler ! Est-ce que les femmes elles-mêmes, dans ce qu?elles acceptent ou ce qu?elles transmettent à leurs enfants, ne contribuent pas à perpétuer les pires archaïsmes ? Bien sûr ! Ce n?est pas l?oppresseur qui reproduit l?oppression, mais l?opprimé. L?esclave n?est jamais fouetté par le maître, mais par un autre esclave. En France, par exemple, le système patriarcal a été ébranlé par la Seconde Guerre mondiale, quand les femmes sont devenues chefs de famille. En Algérie, la suprématie du système patriarcal est telle qu?il ne permet pas à autre chose d?émerger. Ce n?est pas la faute des femmes : le système utilise tous les outils pour se maintenir et les femmes en font partie. Il est très difficile de s?émanciper.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)