Algérie - Revue de Presse

Mostaganem



Assainissement aux abords des cités U Les services de police ont décidé d?assainir les alentours des cités universitaires de jeunes filles. Confortés par un arrêté du wali, les policiers ont procédé à 43 interpellations au niveau des cités des 1 500 et des 2 200 lits où ne sont hébergées que des étudiantes. Depuis plusieurs mois, les espaces qui bordent ces deux résidences s?étaient transformés en véritables lieux de dépravations et d?insécurité. Ainsi, dès la tombée de la nuit, c?était la ronde incessante de voitures rutilantes à bord desquelles des énergumènes avaient pris l?habitude de venir haranguer les jeunes filles. Au fil du temps, ces lieux se sont transformés en véritables coupe-gorge pour non seulement les étudiantes qui osaient s?aventurer hors des enceintes universitaires, mais également pour le voisinage qui ne supportait plus ces débordements. En application des termes de l?arrêté du wali, les services de sécurité ont également mis en fourrière, pour une durée d?un mois, pas moins de dix véhicules de toutes marques. Par ailleurs, deux étudiantes et quatre hommes ont fait l?objet d?une interpellation pour création de lieux de débauche et détournement de mineure. Pris en flagrant délit au niveau de la nouvelle cité immobilière de Salamandre, les principaux mis en cause ont été incarcérés. Une jeune mineure qui se trouvait en leur compagnie a été relaxée et sera citée à comparaître en qualité de victime. Un pédophile écroué Un homme âgé de 31 ans et habitant le quartier Saint Jules a été interpellé et écroué pour détournement de mineure et attouchements. C?est suite à la disparition de sa fille âgée d?à peine 8 ans qu?une mère de famille fera entreprendre des recherches qui finiront rapidement par aboutir à la découverte de l?enfant chez un de leur voisin qui l?avait séquestrée. Interpellé et présenté devant le juge d?instruction, le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)