Algérie - Revue de Presse

30 millions de sujets télé



Homme de réforme et de progrès, Ali Tounsi, le PDG de la DGSN, n?en finit pas d?innover : après les hélicoptères et les scooters, les tests ADN, les femmes motards, les destructions de fichiers de cadres et les cours sur les droits de l?homme dans les commissariats, il surprend encore et place des caméras de surveillance dans les rues. Homme de pouvoir et d?intrigues, Hamraoui Habib Chawki, le PDG de l?ENTV, ne surprend toujours pas puisqu?il ne fait rien d?autre que répéter en images ce qu?on lui répète au téléphone. Dans le monde très fermé des télévisions et des écrans de contrôle, quelle est la différence entre HHC et Ali Tounsi ou plutôt quel est le meilleur cameraman ? HHC adore le différé, Ali Tounsi préfère le direct. HHC place des caméras pour ne pas filmer sa société. Ali Tounsi place des caméras pour filmer ses délinquants. HHC visionne ses images dans son bureau blindé. Ali Tounsi délègue le visionnage à ses commissariats. HHC préfère un mauvais discours de Président à une bonne émission de société. Ali Tounsi préfère un bon flagrant délit à une mauvaise dénonciation par téléphone. HHC prend des plans larges du FFS pour créer du vide et des plans serrés du FLN pour créer du nombre. Ali Tounsi prend des plans larges de tout le monde pour en serrer un maximum. Quand HHC filme par erreur un opposant, on lui envoie un agent de la Présidence pour le gronder. Quand Ali Tounsi filme un délit par hasard, il envoie des policiers pour gronder le délinquant. La conclusion est évidente : pour que les Algériens se retrouvent enfin dans leur télévision et arrêtent de se droguer à la parabole, il faut mettre Ali Tounsi à l?ENTV pour créer du vrai et du direct, de l?émotion et du vécu. Et mettre HHC à la DGSN, section sous-sol, caméras de surveillance. Il a fait ça toute sa vie, ce serait une très bonne fin de carrière pour lui.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)