Algérie

200 milliards de DA pour les infrastructures sportives


Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a présidé hier une réunion restreinte d’évaluation consacrée au secteur de la jeunesse et des sports avec une attention particulière au segment sportif. C’est ainsi que les ressources financières consacrées par l’État aux infrastructures sportives sont passées de 50 milliards DA durant la période 2000-2004 à près de 200 milliards DA durant la période 2005-2009. Ces efforts ont permis de multiplier par quatre le nombre des infrastructures sportives qui sont passées de 1 520 infrastructures en 1999 à plus de 6 000 en 2007. S’agissant du sport de compétition, les aspects relatifs à l’organisation et à l’encadrement ainsi que les perspectives d’action pour le soutien à cette pratique ont été passés en revue.
À cet égard, les actions envisagées concernent en fait tous les segments du sport et requièrent un effort intersectoriel comme le stipule la loi 04-10 ainsi qu’une implication plus grande et plus efficace du mouvement sportif, à travers, notamment, la formation, la qualité de la gouvernance du sport, une meilleure organisation des activités, un plus grand intérêt aux jeunes catégories et une plus grande attention aux équipes nationales. S’agissant du football, tous les aspects essentiels y afférents ont été abordés, notamment ses caractéristiques et ses insuffisances, les phénomènes et contraintes qui entravent aujourd’hui le développement de ce sport populaire, les moyens dont il dispose, les facteurs-clés de la relance ainsi que le cas particulier des équipes nationales et les mesures d’accompagnement requises. À l’issue du débat sur ce dossier, le président de la République a relevé “l’ampleur des efforts investis par l’État au profit de la jeunesse, dans tous les domaines, y compris le développement du sport”.
“La jeunesse est au centre de toute la politique nationale de développement à travers la promotion de l’enseignement dans ses différents segments, le soutien à l’emploi, par le biais de multiples dispositifs en faveur des jeunes, ainsi que le plan de relance de l’économie dont les fruits seront graduellement cueillis par le pays et dont la jeunesse sera le bénéficiaire principal, avec comme devoir de poursuivre cet effort”, a souligné le chef de l’État. Les clubs de haut niveau doivent bénéficier de moyens et d’un soutien rationnel à leurs activités, en contrepartie d’une réelle reprise de la formation des jeunes talents et de la relance des compétitions propres à ces catégories montantes, et en contrepartie également d’une éradication des pratiques contraires à la morale sportive ainsi que d’un encadrement réel du public, pour éliminer la violence de nos stades. Le soutien public aux clubs devra donc s’appuyer sur des cahiers de charge, conditionnant ainsi le maintien de l’aide publique par le respect des engagements pris par ses bénéficiaires.
À cet effet, le gouvernement doit ouvrir le dossier du sport de compétition, en relation avec les fédérations sportives et des experts qualifiés afin de dégager des solutions. En quatrième lieu, “le sport d’élite et de haut niveau doit bénéficier d’un appui plus engagé de l’État au nom de la collectivité nationale qui en attend légitimement des résultats”. “Des efforts appréciables ont déjà été engagés, mais à l’évidence, ils n’ont pas encore atteint les résultats attendus à l’occasion des compétitions internationales. Voilà pourquoi, j’attends du gouvernement de prendre en main ce dossier de manière résolue en associant à sa réflexion toutes les institutions sportives concernées. Nous devons dès à présent engager nos élites sportives nationales sur la voie d’un retour graduel de l’Algérie sur la scène sportive mondiale. Nous devons aussi encourager davantage le sponsoring en l’incitant à se développer effectivement”, a poursuivi le président Abdelaziz Bouteflika.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)