Algérie - Idées, débats, opinions, forums de discussion

Miliana (Aïn Defla) - Miliana, l’honneur d’un pays


Miliana (Aïn Defla) - Miliana, l’honneur d’un pays


L’acte barbare commis contre le jeune Djamel Bensmaïl à Larbâa Nath Irathen par une horde de criminels a failli faire basculer toute l’Algérie dans l’irréparable. La violence du supplice est sans commune mesure. Filmée par des monstres, la scène du crime est horrible. Insoutenable. L’horreur à son paroxysme. Un monstrueux forfait qui nous renvoie aux siècles les plus obscurs de l’humanité. C’est ainsi que s’achève le destin de Djamel Bensmaïl venu de Miliana, chargé d’humanité pour prêter main-forte à une Kabylie décimée par les flammes. Brûlé vif, Jimmy est reparti chez lui dans un cercueil, laissant derrière lui toute une nation calcinée. La place sur laquelle veille l’esprit d’Abane Ramdane est ignoblement souillée. Déshonorée par des sauvages. Il doit se retourner dans sa tombe. Les populations de Larbâa Nath Irathen et de toute la Kabylie sont plongées dans un désarroi absolu. D’autant que l’abominable crime est commis au moment où le pays est porté par une extraordinaire fraternité. Elles ne sont aucunement coupables, mais elles culpabilisent.

Comment ne pas l’être lorsqu’une abomination pareille s’est produite sur leur sainte terre!

“Cette terrible épreuve doit faire de nous des êtres meilleurs, davantage déterminés et encore plus solidaires et plus humains”, adjure l’ancien leader du Mouvement culturel berbère, Djamel Zenati.

C’est justement dans ces pires moments qu’une société peut se réinventer. Qu’un pays peut se relever et qu’enfin, la nation pourra panser ses blessures. Cela a été rendu possible par un homme sorti brusquement de l’anonymat, Noureddine, le père de la victime. D’une voix divine, il a réussi à conjurer la discorde. Il a su, avec des mots simples mais ô combien puissants, apaiser les cœurs et calmer les esprits. Toute l’Algérie a retenu son souffle quand ce vaillant patriote de Miliana a pris la parole. Il nous a libérés d’un piège qui a failli se refermer sur nous tous.

Quelle grandeur d’âme! Quelle lucidité!

Les mots de Noureddine Bensmaïl ont sauvé le pays de l’éclatement. Ce courageux humble a ressoudé les rangs, il a cimenté l’union citoyenne. Issu d’une famille patriotique, ce personnage a bien mesuré la gravité de ce qui se jouait dans une Algérie propulsée dans les flammes. C’est grâce à lui qu’aucune entreprise, aussi diabolique soit-elle, ne pourra séparer Larbi Ben M’hidi d’Abane Ramdane. Miliana ne sera jamais coupée de Larbâa Nath Irathen.

À la famille Bensmaïl, la patrie est reconnaissante.



Photo: Noureddine Bensmaïl père de Djamel

Hassane Ouali