Algérie - Urbanisme

Mila - Des habitants de Tadjenanet s’insurgent contre le bradage du foncier


Mila - Des habitants de Tadjenanet s’insurgent contre le bradage du foncier


Des citoyens de la commune de Tadjenanet, située à 50 kilomètres au sud de Mila, se sont déplacés, ce jeudi, au chef-lieu de wilaya, pour protester contre ce qu’ils appellent le bradage du foncier public dans leur municipalité.

Ils étaient des dizaines à participer au sit-in organisé sur l’esplanade du siège de la Wilaya.

Les protestataires dénoncent l’attribution, à un investisseur de la région, d’une poche foncière dégagée, en 2017, par l’APC, au profit d’un espace vert. Ils revendiquent le maintien du projet communal d’espace vert, en qualifiant l’octroi, à l’investisseur, d’un lot public déjà affecté à un projet d’utilité générale «d’acte mafieux».

Approchés sur les lieux, les pourfendeurs expliquent: «La poche foncière en question se trouve à la cité des 704 logements à Tadjenanet. En 2017, l’APC, sur proposition des riverains, a dégagé une enveloppe de 2 milliards de centimes pour l’aménager en espace vert, au profit des habitants du quartier, et la première tranche des travaux a été réalisée. Or, ces derniers jours, nous avons appris, stupéfaits, que le projet d’espace vert a été abandonné et que le terrain en question a été octroyé à un investisseur qui compte y créer une série de magasins.»

Les concernés, qui ont brandi des banderoles portant des inscriptions hostiles audit projet d’investissement, lancent des appels à l’adresse du chef de l’État et du wali de Mila, demandant leur intervention «afin que soit mis un terme aux néfastes agissements des maquignons locaux du foncier». Ils menacent, par ailleurs, de radicaliser leur mouvement au cas où les autorités ne répondraient pas à leur revendication.



Kamel Bouabdellah