Algérie

MESKIANA

Jeunes cyclistes à la conquête des rues L?été est bien là, et il va falloir combattre l?ennui et le farniente. Pour meubler les longues et chaudes journées, les familles nanties ont déjà tracé leur programme de vacances. Nombre d?entre elles ont jeté leur dévolu sur le pays le plus poche, en l?occurrence la Tunisie. Certaines familles ne cessent de vanter leur séjour passé à Sousse ou à Tunis. Ceux qui ne disposent pas de véhicule, choisiront comme destination Skikda, Annaba ou El Kala. Et ceux et celles qui ne disposent pas de moyens pour se payer un séjour au bord de la mer, se contenteront de longues veillées rafraîchissantes, assis sur le pas du domicile familial ou sur un banc public de la ville. Les jeunes garçons, eux, ne se lamentent pas trop. Ils ont leur propre formule pour tuer le temps : longues randonnées sur les rives de l?oued, parties de foot sur un terrain vague. La plupart d?entre eux ont sorti du vieux placard le vieux vélo. A l?heure qu?il est, les rues de Meskiana sont prises d?assaut matin et soir par les jeunes cyclistes. Dieu merci, les rues spacieuses se prêtent fort bien à cet exercice. Toutefois, un grand danger guette les jeunes ados à chaque coin de rue. L?arrivée en trombe d?un véhicule par exemple constitue un danger réel pour les jeunes cyclistes. Pour rappel, il y a deux ans, un petit garçon a été heurté par une voiture. Il s?en est sorti avec plusieurs blessures. Et s?il existait des pistes cyclables comme dans certains autres pays, il y aurait moins de risques pour les cyclistes. Par ailleurs, signalons que le non-port du casque fait encourir aux motocyclistes de nombreux risques. Cela dit, les jeunes en mal de distraction ont pris possession de la ville, organisant parfois des courses et des compétitions, lesquelles finissent sans remise de trophée. Il reste que l?aménagement de pistes cyclables par les pouvoirs publics contribuerait grandement à la sécurité des enfants.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)