Algérie

Mers El-Kébir

Quinze jours sans eau! «Pas une goutte d’eau dans le robinet. La coupure perdure depuis 15 jours et c’est infernal en cette saison estivale où l’on a vraiment besoin.» La plainte de Malika, mère de famille, habitant la cité des H.L.M. dans la commune de Mers El-Kebir, est des plus claires. Elle explique: «On pensait que le problème des interminables coupures d’eau était fini, mais voilà qu’il revient choisissant ainsi la période où l’on a le plus besoin de cette denrée aussi vitale en été et où les douches s’imposent au quotidien ainsi que la lessive sans parler des travaux ménagers.» Malika a précisé qu’il y a quinze jours, l’eau avait été desservie entre 1h00 et 05h00 du matin et elle a donc passé la nuit à emplir les jerricans, les bassines et même la baignoire. Mais au bout des quinze jours, toutes ces réserves avaient été consommées. Une autre ménagère rétorquera «La pénurie d’eau est insupportable et nos enfants passent leur temps à nous approvisionner en eau et lorsque la citerne de l’ADE fait son apparition dans un des quartiers d’El-Marsa, c’est la grande ruée, et souvent des disputes se déclenchent autour de la citerne. Pour éviter tout cela, on préfère acheter de l’eau douce auprès des colporteurs et l’utiliser non seulement pour la consommation mais aussi pour les travaux ménagers. Hélas, cette solution épuise autant nos bourses que notre santé et celle de nos enfants et mari qui montent les étages en portant les jerricans». L’on apprendra auprès d’habitants de Mers El-Kébir qu’ils ont présenté leurs doléances au gestionnaire de l’ADE ainsi qu’aux élus et à leur tête, le maire pourtant cette pénurie perdure toujours. Rappelons qu’il y a quelques années, les Marsaouis s’étaient révoltés pour la même raison et avaient bloqué la route menant aux plages de la corniche oranaise. Ces citoyens passaient d’ailleurs des mois sans qu’aucune goutte d’eau ne coule dans leur robinet puis leur situation s’était améliorée par la suite et avaient eu droit à l’eau, selon les plages horaires de distribution mises en place par l’ADE. Le répit n’aura été malheureusement que de courte durée pour ces habitants qui interpellent, encore une fois, les responsables pour régler leur problème.   Hafida B.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)