Algérie

Mensonge et mythomanie Ce qu'en pensent les psychologues et les sociologues

Mensonge et mythomanie Ce qu'en pensent les psychologues et les sociologues
Questionnements - Pourquoi sommes-nous amenés à mentir ' Est-ce qu'un mensonge peut être une bonne chose ' A quoi cela nous sert-il de mentir '
De nombreuses questions auxquelles a répondu le sociologue Chams-Eddine Kasmi qui a fait devant nous une démonstration pour débuter une expérience avec des enfants et comprendre l'apparition du mensonge. L'acteur principal est son enfant âgé de 8 ans. L'expérience consiste dans ce qui suit : «Un enfant qu'on conduit dans une salle où se trouve également un gâteau au chocolat.
On lui demande de ne pas y toucher. L'enfant ne sait pas qu'il est filmé et l'adulte s'éclipse. Evidemment peu de bambins résistent. Simplement les plus jeunes, vers 3 ans, ne mentent pas et avouent avoir goûté au gâteau. Un enfant plus âgé va, lui, choisir le mensonge.» Mais qu'est-ce qui fait qu'on va choisir le mensonge ' «C'est toujours la même chose : le bénéfice immédiat du comportement.
On préfère dire aux gens ce qu'ils veulent entendre plutôt que la vérité. Peut-être une recherche d'être apprécié. Mais aussi souvent une manière de dissimuler un comportement qui ne nous met pas en valeur ou qu'on va interpréter comme peu flatteur. Correspondre à l'attente des gens ou plutôt à l'idée qu'ils se font. Ce qui m'a plus surpris c'est que le comportement qu'on peut facilement comprendre chez un enfant pris en train de goûter un gâteau soit toujours présent chez un adulte responsable.
Et c'est là que je me pose des questions sur les raisons profondes. Un exemple récent. «Une personne dans une entreprise a changé de travail et ne se sent plus la meilleure personne pour intervenir sur un quelconque sujet, parce que prise à plusieurs reprises en flagrant délit de mensonge. A quoi lui a servi de mentir ' Là est la question. Ce patient qui a utilisé le mensonge durant de longues années, me paraissait tout à fait à l'aise dans son rôle. Mais une fois le masque tombé, il a sombré dans les méandres de la psychopathie. Alors pourquoi ce besoin de travestir la réalité ' Première possibilité : un sentiment de ne pas avoir bien suivi les affaires de l'entreprise, de ne pas avoir réussi à organiser la moindre réunion en invoquant souvent des mensonges.
Au mieux il avait la latitude de la présenter impossible pour des raisons extérieures. Mais pourquoi ne pas dire la vérité ' Aussi parce qu'intervient un autre facteur : la volonté de répondre aux attentes des gens auxquels on s'adresse. Mais là il y a interprétation. En fait le mensonge est une manière de fuir la réalité, une façon de la changer pour y avoir un meilleur rôle. Mais il implique également d'interpréter ce que les autres attendent de nous : leur dire ce qu'on pense qu'ils souhaitent entendre ou ce qu'on pense qui nous donnera une bonne image. Et là on arrive à une autre réalité du mensonge : la volonté de plaire, la volonté de correspondre à un modèle qu'on a défini soi-même. La peur de décevoir les autres en plus d'accepter ses propres difficultés ou faiblesses.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)