Algérie

Medouar met les points sur les "i"

A la veille du démarrage de la nouvelle saison, le président de la LFP, Abdelkrim Medaouar, a réuni les commissaires aux matchs, appelés à superviser les rencontres des compétitions nationales.Une trentaine de personnes, constituée uniquement de présidents de Ligues de wilayas et de régions, a pris part à cette rencontre pour écouter les orientations et les instructions du nouveau président de la LFP et, surtout, pour proposer des idées dans le but d'améliorer le cadre d'évolution de cet important acteur. Dans sa déclaration inaugurale, Medaouar a indiqué qu'il accorde une grande importance au corps des commissaires aux matchs. «J'ai eu toujours une haute appréciation de leur rôle. Ils sont les premiers responsables de l'organisation des rencontres. De vous dépend, en grande partie, la bonne marche de la compétition. Vous devez faire preuve d'une force de caractère sans faille et d'un comportement exemplaire. Il n'y a pas de sentiments dans votre mission. Seulement il ne faut pas oublier que votre action est inscrite dans un cadre réglementaire. Maintenant, s'il y a des modifications à apporter dans ce domaine, nous ferons des propositions ultérieurement», a-t-il lancé. Dans cette intervention, il a été question surtout des relations avec les arbitres. Aussi, le président de la LFP a demandé aux commissaires aux matchs de s'abstenir à s'interférer dans les missions de l'arbitre ou de donner un avis ou une appréciation sur l'arbitrage. Il a, ensuite, insisté sur l'importance de la réunion technique d'avant-match. «C'est l'espace idéal pour passer en revue tous les aspects liés à la rencontre et trancher directement sur les questions qui se posent», dit-il.
Le président de la LFP reconnaît, par ailleurs, que la tâche est ardue parce que l'organisation d'un match dans notre pays est souvent sujette à des interférences extérieures. «C'est face à ce genre de situations que le commissaire au match démontre sa capacité de résistance pour le bien de l'organisation», déclara encore Medouar, qui n'a pas écarté la possibilité de renforcer, dans certains matchs, la présence de délégués. Il a, ensuite, ouvert un débat marqué par des interventions qui ont surtout demandé des éclaircissements sur un certain nombre de points, alors que d'autres ont émis des propositions.
Parmi les points soulevés, celui lié aux indemnité, où la plupart ont demandé une valorisation et à revoir son mode de paiement. Le président de la LFP va constituer, dit-il, une commission pour étudier tous les aspects de la question. Il y a eu, aussi, un débat sur le rapport du délégué, où certains ont demandé à revoir le contenu qui chevauche avec celui de l'arbitre. Medouar a promis, dans ce sillage, sa révision et le rendre plus souple et plus moderne. L'importance du contrôle de l'arrivée et du départ des clubs visiteurs, l'accès des représentants des médias aux stades et l'élargissement du banc de touche sont d'autres points débattus.
Le président de la LFP a déclaré, enfin, qu'une réunion similaire se tiendra à la fin du premier tiers de championnat.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)