Algérie

Médéa Chellalet El-Adhaoura veut sortir de l'isolement

Située à 130 km de Médéa, à l'extrême sud-est de la wilaya, là où commence la wilaya de M'sila, la daïra de Chellalet El-Adhaoura, une des régions de «l'Algérie profonde», a aujourd'hui plus que besoin d'une attention particulière de la part des pouvoirs publics pour une meilleure prise en charge des préoccupations quotidiennes de ses plus de 55.000 habitants. Des préoccupations parmi lesquelles les plus cruciales sont le chômage, l'insuffisance de l'eau potable, l'absence du gaz de ville, l'insuffisance de la couverture sanitaire, l'enclavement qui est aggravé par l'insuffisance du transport rural... S'étalant sur plus de 670 km² qui font d'elle la troisième plus vaste daïra de la wilaya de Médéa, après celles de Chahbounia (1.514 km²) et de Sebt Aziz (990 km²), la daïra de Chellalet El-Adhaoura (ex-Maginot) attend et espère en des jours meilleurs. Une daïra qui veut sortir de cet isolement qui n'a que trop duré. Des espoirs que permettent ces visites régulières, durant ces cinq dernières années, des autorités de la wilaya et dont la dernière en date a eu lieu mardi dernier. En effet, accompagné de plusieurs directeurs de son exécutif, des autorités militaires et du P/APW, M. Ali Boudine, le wali de Médéa, M. Abdelkader Zoukh, s'est rendu dans les quatre communes de cette daïra (Aïn Ouksir, Chellalet El-Adhaoura, Cheniguel et Tafraout). Une visite d'inspection qui aura permis au wali de s'enquérir de plus près des différents projets mis en chantier et de prendre connaissance, à travers des discussions improvisées avec les citoyens, des réels besoins de cette daïra. Des besoins dont M. Abdelkader Zoukh a pris acte tout en rassurant ses interlocuteurs: «Nous sommes en train de travailler mais il faut que vous sachiez que nous avons besoin de temps. Faites-nous confiance». Commençant par la commune de Tafraout, la délégation officielle inspectera le chantier des locaux commerciaux, suivi de celui de l'extension du centre de santé. Ce sera ensuite le lancement des travaux du futur complexe sportif de proximité (CSP) avant la visite du site appelé à accueillir la future zone d'activités sur lesquelles, si elles venaient à être créées, reposent le plus gros des espoirs des jeunes, sans travail, de cette commune déshéritée. Pour peu que les moyens les plus efficaces soient mis pour intéresser et attirer les éventuels investisseurs. La visite dans cette commune se terminera par l'inspection du chantier du nouveau siège de la gendarmerie nationale, un autre gage de sécurité pour ses 12.000 habitants. Dans la commune d'Aïn Ouksir, deuxième étape de cette visite d'inspection, M. Abdelkader Zoukh se rendra sur le chantier des locaux commerciaux, achevés à 90%, ainsi que sur le site du futur CEM. Ce sera ensuite la commune de Chellalet El-Adhaoura, chef-lieu de la daïra, qui accueillera la délégation officielle qui procédera à la réception du petit barrage de Chaâbet T'sénia, d'une capacité de stockage totale de deux millions de m3 et qui est appelé à renforcer l'alimentation en eau potable dans cette commune, qui en a grand besoin, ainsi que l'irrigation des terres agricoles avoisinantes. Après quoi, ce sera la visite du site du futur pôle urbain, qui s'étale sur 14 hectares, où plusieurs structures ont déjà été lancées comme le centre de soins, le siège de l'unité secondaire de la protection civile et le lycée dont les travaux en cours le concernant n'ont pas été du goût du wali, notamment la boiserie, de mauvaise qualité, et l'espace réduit de l'amphithéâtre: «Il faut en finir avec cette médiocrité dans le choix des matériaux comme il faut avoir une vision d'avenir, à long terme. Nous avons de l'espace, sachons l'utiliser», insistera-t-il sur un ton coléreux. La dernière étape dans cette commune sera l'inspection des travaux d'aménagement urbain, ce qui donnera l'occasion au wali pour insister, encore une fois, sur l'importance à accorder aux espaces verts, à travers la plantation d'arbres. Ce qui ne peut être que bénéfique pour cette région semi-désertique où la saison d'été est des plus chaudes. Cette visite d'inspection dans la daïra de Chellalet El-Adhaoura prendra fin dans la commune de Cheniguel où M. Abdelkader Zoukh prendra connaissance du taux d'avancement, actuellement à 30 %, des travaux de réalisation du futur centre de santé.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)