Algérie

Méchéria: Des omissions urbanistiques

Certains sites à l'intérieur du tissu urbain de la ville de Méchéria, voire même au centre-ville, n'ont pas encore été touchés par les programmes visant l'amélioration du cadre de vie des citoyens. A défaut de réseaux d'évacuation des eaux pluviales et de voirie urbaine, les citoyens subissent les affres des eaux de ruissellement et de la boue qui affectent sérieusement l'environnement immédiat des enfants notamment.

C'est, a priori, le cas du site situé derrière la poste centrale et la salle de cinéma El-Amel, implanté à proximité d'un ancien lit d'oued dont il subit encore l'influence.

Ce site est littéralement envahi par les flots pendant la saison des pluies, lesquels flots finissent généralement leur course à l'intérieur des maisons mitoyennes et des édifices publics «une intervention des services de l'Hydraulique sur ce site a été initiée l'année dernière, souligne un citoyen du quartier Khemisti, mais il semble que l'étude technique n'a pas été fiable dès lors que le problème est resté entier...»

La rue Negadi, sise dans le quartier Benbadis, de son côté, se morfond dans l'oubli. Avec une voirie fortement dégradée, des trottoirs inexistants et la quasi-totalité des lampadaires qui ne fonctionnent pas, cette dernière vous ôte à jamais le plaisir d'y revenir. D'après un locataire, cette artère n'a bénéficié d'aucun programme d'amélioration depuis 1988.

L'autre point noir est à mettre à l'actif de la Cité de 110 Logts où, à défaut de réseau fiable d'évacuation, les eaux pluviales stagnent au centre même des artères et constituent un handicap sérieux pour les passants.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)