Algérie

MCA : Liewig avertit Chaouchi, Djaghbala et Hachoud

MCA : Liewig avertit Chaouchi, Djaghbala et Hachoud
«Hachoud et Chaouchi doivent donner l'exemple sur et en dehors du terrain»
Les trois joueurs, Fawzi Chaouchi, Abderrahmane Hachoud et Abdelmalek Djaghbala sont arrivés hier matin à l'entraînement avec dix minutes de retard. C'était une première pour l'équipe depuis le début du stage, le 3 juillet dernier. Et cette situation inédite, Patrick Liewig a voulu la négocier avec beaucoup de diplomatie tout en mettant un point ferme sur les fondamentaux de la vie de groupe qui nécessite une grosse discipline. Le coach alsacien a donc fait des remontrances aux concernés qui ont eu tout de même droit à un avertissement.
Ils se sont entraînés seuls
Et pour marquer son territoire, Liewig a tenu à ce que les trois joueurs s'entraînent tous seuls sous la houlette de Bernard Ginès. Footing, étirement, puis vitesse et accélération ont été au programme de Djaghbala et Hachoud qui ont dû terminer le boulot sans Chaouchi. En effet, entre-temps, le portier des Vert et Rouge s'était légèrement blessé au genou.
-
«Hachoud et Chaouchi doivent donner l'exemple sur et en dehors du terrain»
Une demi-heure après la fin de la séance, le coach mouloudéen, Patrick Liewig, a animé un point de presse dans une salle du stade de Wisla en présence de Bernard Ginès, Omar Laoucine, Mustapha Mahiouz et Dahmane Attalah. Kamel Kaci Saïd, pour sa part, a dû s'absenter afin d'encadrer le groupe qui venait de terminer l'entraînement. Le premier sujet qui a été abordé concerne bien évidemment la rencontre amicale disputée la veille face à Rybnik. «Au vu du travail auquel ont été soumis les joueurs, j'avoue que nous sommes en avance par rapport au plan que j'ai établi. Nous avons montré lors de ce match des vertus de combativité et de solidarité. Les joueurs ont su réagir à deux reprises pour revenir à la marque. Cela dit, au-delà du résultat qui est satisfaisant, il nous reste encore beaucoup de travail à accomplir. Les joueurs ont essayé d'appliquer le jeu en bloc et la défense en zone. Mais parfois, ils ont péché par oubli en optant pour le marquage individuel. C'est ce qui nous a coûté le premier but intervenu sur corner.»
«Sans doublures, les défenseurs ont fait montre de beaucoup de courage»
Face à l'absence de doublure au niveau de la défense, le coach Liewig a tenu à rendre un vibrant hommage à ses joueurs qui se sont battus comme des lions affamés durant quatre- vingt-dix minutes sur une pelouse très glissante : «Il faut reconnaître que les défenseurs ont fait montre de beaucoup de courage car ce n'était pas évident de jouer toute la partie face à un adversaire déterminé sur une pelouse très glissante.»
«Meklouche a montré toute sa polyvalence»
Même si Liewig refuse de parler des prestations individuelles des uns et des autres préférant mettre l'accent sur le jeu collectif, il n'empêche qu'il a ouvert une petite parenthèse pour évoquer la prestation de Mouaouia Meklouche qui a été l'un des joueurs les plus remuants sur le terrain : «Je n'aime pas parler des individualités qui doivent être mis au service du groupe. Ce que je retiens, c'est la prestation collective même si je reconnais que le petit Meklouche a fait montre de beaucoup de polyvalence en jouant à droite, puis à gauche, ensuite dans l'axe. Il faut reconnaître qu'il a été bon dans ce match bien évidemment.»
«Babouche doit être plus offensif»
Paraissant très emprunté physiquement, Réda Babouche n'a pas assez de force pour porter le danger dans le camp adverse avec ses courses et les percées dont il a le secret : «Je reconnais que Babouche doit être plus offensif. Il doit être en permanence au soutien de ses partenaires de l'attaque.»
«Nous avons encore besoin de trois joueurs dans chaque ligne»
Lorsqu'on a interrogé Liewig sur la nécessité de se renforcer avant de clore le volet recrutement, Liewig nous dira sans détour : «Ce n'est un secret pour personne. Tout le monde connaît nos besoins. Nous devons encore recruter trois joueurs dans chaque ligne. Nous avons surtout besoin d'un autre attaquant et d'un défenseur.»
«Au moment de faire mes choix, je ne ferai aucune distinction entre les joueurs»
Connu pour être à cheval sur les principes de groupe, Liewig, qui ne connaît pas encore bien les qualités de tous ses poulains, est bien déterminé à ne faire aucune concession au moment de faire ses choix : «Pour moi, tout le monde est sur un pied d'égalité. Je ne ferai aucune distinction entre les joueurs au moment de faire mes choix. Seul le travail fera la différence.»
Et lorsqu'on évoque les internationaux du Mouloudia, Liewig ne nous cache pas qu'il attend beaucoup des joueurs chevronnés pour tirer l'équipe vers le haut : «Il est évident que j'attends beaucoup des internationaux (allusion à Hachoud et Chaouchi) qui doivent donner l'exemple sur et en dehors du terrain. Ils doivent avoir un sens d'exemplarité pour l'ensemble du groupe.»
«J'ai besoin de travailler avec Ginès toute la saison»
Pour ce qui est de l'avenir de Bernard Ginès, le préparateur physique de l'équipe, Patrick Liewig affiche clairement son envie de le garder à ses côtés tout au long de la saison et non pas uniquement durant ce stage en Pologne : «Ecoutez, j'ai besoin de Bernard Ginès tout au long de la saison et pas uniquement durant les stages. Un club a besoin d'un préparateur physique comme il a besoin d'un staff médical. C'est important car cela nous permet de gérer les problèmes physiques des joueurs tout au long de la saison. Nous allons voir avec la direction ce qu'il y a lieu de faire pour que Ginès reste avec nous.»
«Nous travaillerons durant le Ramadhan avec les mêmes exigences qu'ici en Pologne»
Sur le point de négocier une étape cruciale qui est la préparation durant le mois sacré de Ramadhan, Liewig nous dira avec beaucoup d'expérience acquise en Tunisie : «Nous allons travailler durant le mois de Ramadhan avec les mêmes exigences qu'ici en Pologne. Le fait que les joueurs rompent le jeûne fait qu'ils sont dans les meilleures dispositions mentales et physiques pour attaquer la séance d'entraînement. Je pense qu'il n'y aura aucun souci et puis j'ai acquis une expérience en Tunisie qui me permet de bien gérer ce mois si important pour le monde musulman.»
«J'ai fait des remontrances à Chaouchi pour son retard, sans plus»
Le dernier sujet abordé avant de conclure concernait le cas Fawzi Chaouchi qui est arrivé légèrement en retard à la séance d'entraînement d'hier matin. Une attitude qui a contraint Liewig à réagir en faisant quelques remontrances à son joueur, sans plus. Et c'est avec diplomatie que Liewig a accepté d'évoquer ce cas précis qui, selon lui, ne mérite pas qu'on polémique dessus : «Eh bien, Chaouchi est arrivé légèrement en retard à l'entraînement. L'erreur est humaine. Je lui ai fait des remontrances, sans plus. Il n'y a vraiment pas lieu de polémiquer à ce sujet.»

Un long périple l'attend ce mercredi pour rejoindre Tunis
Finalement, Patrick Liewig ne restera pas en France durant les quatre jours de repos accordés à l'équipe avant d'entamer la suite du travail foncier en Algérie. C'est un long périple qui attend, ce mercredi, Liewig qui devra emprunter le vol Katowice-Varsovie-Paris avant de rallier Tunis. Plus de dix heures seront nécessaires pour permettre au coach alsacien d'arriver à bon port.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)