Algérie

MC Oran - L’AG Elective prévue demain

Vers un bras de fer Belhadj - Elimam C’est demain que le sort du Mouloudia Club d’Oran sera connu au terme de la très attendue assemblée générale élective. Ce, pourtant prestigieux, club de l’Ouest qui a souffert le martyre ces derniers temps, pourrait voir la fin du tunnel avec l’installation d’une nouvelle équipe dirigeante. Ainsi, après le départ, officiel, de Djebbari, la voie demeure désormais libre pour son principal détracteur, Kacem Elimam, lequel a de fortes chances de revenir aux affaires du club après huit ans d’absence. Mais d’aucuns estiment que dans ces moments de crise que traverse le club, seul l’argent pourrait sortir le Mouloudia indemne. Pour cela, certains membres «neutres» de l’AG voient dans la candidature de Belhadj Mohamed «Baba» une solution immédiate aux problèmes du MCO. Ce dernier, en sa qualité de président de section, n’a pas lésiné sur les moyens financiers pour recruter des joueurs de qualité, à l’image de Mezaïr, Chahloul, Aïni, Sirat, Mezouar, Bounekdja, Kechamli et peut-être bien Braham Chaouch. «Baba» compte présider le MCO avec une nouvelle politique et une mission bien précise, celle de rendre au club son lustre d’antan. «Le Mouloudia a besoin d’argent et d’hommes et je peux relever ce défi et faire, peut-être, mieux que l’ES Sétif ou l’USM Annaba» dira-t-il. Et, d’ajouter: «Mais, à condition qu’on me laisse travailler». Avec son «poids» financier, ses idées novatrices et sa diplomatie, Belhadj semble être l’homme de la situation, d’autant plus que la majorité des joueurs le soutiennent. Ce dernier détient, à présent, les contrats de toutes les nouvelles recrues. Du côté d’Elimam lequel croit avoir fait le plus dur en écartant Djebbari de la présidence, il sera confronté à un autre problème, celui de convaincre les membres de l’AG, plus que jamais divisés. «Je veux faire en sorte que le Mouloudia retrouve, très vite, son statut de grand club, pour cela je demande aux membres de l’AG de me faire confiance. Deux ans seulement me suffiront pour bâtir une grand équipe capable de collectionner les titres», dira l’ex boss d’El-Hamri. Par ailleurs, et si Tayeb Mehiaoui a gentiment décliné l’offre de se présenter aux élections, il n’en demeure pas moins que Ghalem Chaouch, l’autre probable candidat ne fera nullement le poids face à «Baba» et Elimam, lors du décompte. Il y a lieu de signaler que le vote se fera à bulletins secrets et que les procurations ne seront pas acceptées. Pour ce qui est des critères du président, la DJS a donné le feu vert pour enregistrer toutes les candidatures pour les présenter ensuite à l’AG qui est souveraine pour statuer sur la validité des dossiers des postulants qui ne sont pas membres de l’assemblée. Attendons donc pour voir si le MCO renaît de ses cendres. G. M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)