Algérie

MC Oran - A moins de 48 heures de l’AGO

L’assemblée aura-t-elle vraiment lieu ? Prévue samedi en fin d’après-midi, à la Munatec de Canastel, l’assemblée générale ordinaire du MC Oran, celle de l’exercice 2006-2007, pourrait ne pas avoir lieu. En effet, la situation confuse dans laquelle s’est retrouvé le club phare de l’Ouest n’incite guère à l’optimisme du fait que les dirigeants, joueurs et supporteurs demeurent dans le flou le plus total. Pas plus tard qu’avant-hier, la reprise des entraînements a été annulée, les joueurs ayant décidé de bouder les entraînements tant que leurs conditions financières n’ont pas été acceptées par le président. Un casse-tête de plus pour Youcef Djebbari lequel ne semble pas se presser pour trouver des solutions radicales à cette situation. Ce dernier accompagné par maître Larbi Brik s’est déplacé à Alger, mardi dernier, pour récupérer le fameux PV que la FAF n’a toujours pas délivré, avant de déposer le dossier de recours, de l’affaire Aïssaoui, au TAS. Pendant ce temps-là, les équipes des différents paliers ont conclu, avec succès, leur recrutement et entamé la préparation, dans la sérénité, ce n’est pas le cas, hélas, pour le MC Oran qui risque de toucher le fond de la crise dans les prochains jours. «Régionalisme ou pas, en première ou en seconde division, je ne comprends pas pourquoi l’équipe accuse tout ce retard dans la préparation? C’est une autre erreur qui pourrait coûter encore plus cher au club, lors de la prochaine saison» dira un supporteur tout en s’interrogeant, «Djebbari est en train de gagner du temps pour s’accrocher au fauteuil mais franchement je ne comprends pas pourquoi quand on échoue on n’assume pas ?». L’autre fait marquant, c’est que le président Djebbari n’a pas cessé de tirer à boulets rouges sur la Ligue et ses responsables depuis la fin de saison, ce qui lui a valu une convocation par la commission de discipline afin de mettre les points sur les «i». Dans un autre registre, l’affaire Aïssaoui commence sérieusement à fatiguer les supporteurs qui ont fini par se mettre dans la tête que le MCO n’aura jamais gain de cause. Déjà, le club risque de perdre une bonne partie de son ossature à cause des bévues de la direction. Certains membres de l’AG attendent avec impatience la tenue de l’assemblée pour prendre la parole et dénoncer la mauvaise gestion du club qui a précipité sa décadence. Tout porte à croire que la Munatec de Canastel sera prise d’assaut par un grand nombre de supporteurs qui assiégeront les lieux afin de manifester leur mécontentement. Il est fort probable aussi que le président actuel brille par son absence, sous un prétexte quelconque. Quoi qu’il en soit, le feuilleton «dramatique» du Mouloudia d’Oran est loin d’être fini et l’été risque d’être encore plus chaud pour Djebbari et ses «alliés». G. M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)