Algérie

MC Oran


Mohammed Lekkak sur la sellette Au début de sa mission à la tête de l’équipe, l’entraîneur du MC Oran, Mohamed Lekkak avait affirmé pouvoir réussir à remettre le train sur de bons rails. Pour cela, il avait vu nécessaire de lui accorder un temps avant de juger son travail, une période, selon lui, de quatre journées, pour pouvoir se familiariser avec les joueurs et afin de leur transmettre, dans de bonnes conditions, sa méthode de travail. Aujourd’hui, et après huit matches disputés sous sa houlette, le Mouloudia court toujours le danger de la relégation, car avec 21 points, au compteur, l’équipe n’a que quatre points d’avance sur le dernier. Un bilan très mitigé et en dessous de toutes espérances. Lors de sa mission, Lekkak n’a récolté que dix(10) points sur huit matches, une moyenne moins performante que celle obtenue par l’ex-entraîneur, Mechri Abdellah, qui lui, a récolté, onze (11) points, en neuf matches. Cela sans prendre en compte les problèmes internes qui se sont multipliés au sein du MCO et l’exaspération de certains joueurs qui ont, carrément, préféré s’éloigner du club afin d’exprimer leur différend avec l’entraîneur en question. Les dirigeants du MCO qui ont fait la sourde oreille jusqu’à présent, semblent soudain s’intéresser, sérieusement, à l’avenir du club, car la sonnette d’alarme est tirée. Selon certaines sources, Lekkak n’aura plus le droit de perdre des points à domicile, ce qu’en tous les cas, semblent affirmer les dirigeants. Cette semaine face, au Paradou AC, Lekkak n’aura, certainement, pas d’autre le choix que de convaincre les dirigeants et les supporteurs par une victoire, car dans le cas contraire, il sera, sans doute, contraint de mettre un terme à sa mission. D’autre part, les supporteurs des «Rouge et Blanc», affichent une insatisfaction unanime quant à cet entraîneur qui selon eux, est le premier responsable de cette situation. De toute façon, personne n’a désormais le choix, ni l’entraîneur, les dirigeants et encore moins les joueurs. Une victoire face au Paradou, «la bête noire du MCO», ouvrira, grandes les portes du maintien et remettra, certainement, tout le monde en confiance.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)